27
mars
2018
Communiqué : Budget 2018-2019 : Des choix conséquents pour la contribution de tous et toutes au marché du travail ?

Communiqué
Pour diffusion immédiate

Budget 2018-2019 : Des choix conséquents pour la contribution de tous et toutes au marché du travail ?

Québec, le 27 mars 2018 – La Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d’œuvre (COCDMO) salue un budget qui poursuit l’engagement gouvernemental envers le développement de la main-d’œuvre. Toutefois, selon Daniel Baril, président de la COCDMO, «  Les sommes annoncées demeurent bien en deçà des défis de la main-d’œuvre du Québec. Ces défis sont considérables dans le cas des personnes éloignées du marché du travail ou des travailleurs faiblement qualifiés. Selon le budget, la croissance du PIB repose sur les compétences de la main-d’œuvre, qu’elle soit en emploi ou non : on aurait donc espéré un investissement à la hauteur de l’enjeu. »

De plus, les investissements, lorsque décortiqués, semblent bien peu adaptés aux besoins des personnes faiblement qualifiés. « Le travailleur qui œuvre dans une PME où il n’y a pas de syndicat, pas de service de ressources humaines, il a de fortes chances d’être touché, dans les prochaines années, par les mutations du marché du travail, notamment au plan technologique : la formation continue est pour lui une police d’assurance quant au maintien de son employabilité, en plus d’améliorer sa productivité au bénéfice de l’entreprise. Or, ce budget ignore presque complètement les besoins de ces catégories de travailleurs » de s’exclamer, M. Baril. Il faudra s’assurer que la mise en œuvre du nouveau crédit d’impôt pour favoriser la formation dans les PME permette réellement de qualifier les travailleurs qui ont le plus grand besoin de formation.

Enfin, la COCDMO réitère l’importance d’inclure l’ensemble des partenaires du marché du travail dans l’élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques destinées à la main-d’œuvre. Nous espérons que la Stratégie à venir saura mobiliser tous les acteurs impliqués. « La main-d’œuvre doit être accompagnée et soutenue en vue d’une intégration durable au marché du travail, ce qui doit se faire au-delà des silos. Ce n’est certes pas avec des projets ponctuels et à la pièce que l’on peut y arriver » conclut M. Baril.

À propos de la COCDMO

Par ses membres, la COCDMO rejoint plus d’un millier d’organisations réparties sur l’ensemble du territoire québécois. Au cœur de ses activités se trouvent la défense et la promotion des droits des personnes éloignées ou exclues du marché du travail. La Coalition siège également à la Commission des partenaires du marché du travail et prend activement part aux débats entourant le développement de la main-d’œuvre.

-30-

Renseignements : Frédéric Lalande, 514 755-7528 | Marie-Pierre Clavette, 514 210-0194

Pour la version PDF, cliquer ici.

Actualités récentes :