17
novembre
2014
Semaine du 10 au 16 novembre 2014

Nouvelles de nos membres et de la Coalition

Rectification des propos mensongers du ministre François Blais

Consterné par les propos du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, monsieur François Blais, le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ) tient à préciser que les carrefours jeunesse-emploi (CJE) ne financent pas de séjours à l’étranger à même leur financement de base.

Est-ce une méconnaissance des programmes de son ministère ou est-ce pour faire de la démagogie sur le dos des CJE que le ministre Blais tient des propos mensongers?

Source: RCJEQ, publié le 14 novembre 2014

Édition 2015 – Bourses Jeunes entrepreneurs et Soutien aux personnes en situation d’exclusion

Encore cette année, le Chantier de l’économie sociale et Enterprising non-profits se sont associés afin d’offrir du financement dans différentes régions du Canada aux entreprises d’économie sociale œuvrant en faveur de personnes en situation d’exclusion et aux jeunes entrepreneurs en soutien aux jeunes en ES.

Source : Chantier de l’économie sociale, publié le 11 novembre 2014

Solidarité rurale du Québec : Ensemble pour le développement collectif des milieux ruraux 

Le Chantier de l’économie sociale participait aujourd’hui à une conférence de presse tenue à Québec par Solidarité rurale du Québec (SRQ) et ses partenaires et membres afin de soutenir la mobilisation qui prend forme partout au Québec contre le démantèlement des institutions de développement régional. Tout comme eux, le Chantier est fortement préoccupé par les conséquences qu’auront les changements amorcés par le gouvernement du Québec sur le développement local et régional.

Source : Chantier de l’Économie Sociale, publié le 12 novembre 2014

421 643 $ pour le secteur des services aux personnes dans la région des Laurentides – La Fiducie du Chantier de l’économie sociale investit dans le projet Mélaric Centre de référence pour les alcooliques et toxicomanes.

C’est avec plaisir que la Fiducie du Chantier de l’économie sociale annonce un investissement total de 421 643 $ sous forme de capital patient opération et capital patient immobilier, dans le projet Mélaric, centre de référence pour les alcooliques et toxicomanes à Saint-André-d’Argenteuil. Cet investissement contribuera à l’ajout de lits, à la réalisation de travaux afin d’accroitre la fluidité entre les bâtiments et à financer le dépassement de coût lié aux travaux lors de l’acquisition.

Source : CNW Telbec, publié le 14 novembre 2014

 Insertion et intégration en emploi

Des propos rassurants, mais des précisions à obtenir

S’ils se disent rassurés des récents propos de la députée-ministre Dominique Vien confirmant le maintien du financement accordé aux Carrefours jeunesse-emploi, les directeurs généraux des deux CJE de la région entendent obtenir des précisions quant à l’avenir de leur clientèle-cible.

Source : La Voix du Sud, publié le 9 novembre 2014

Les carrefours jeunesse-emploi de la Mauricie lancent un cri du coeur

Les carrefours jeunesse-emploi de la Mauricie qualifient de « désorganisation totale » les compressions du gouvernement Couillard.

Selon les cinq bureaux régionaux de Carrefour jeunesse-emploi, quatre jeunes adultes sur cinq ne seraient plus desservis à compter du 1er avril 2015 si le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, maintient sa position actuelle.

Source : Radio Canada, publié le 14 novembre 2014

Le Carrefour jeunesse-emploi de Sherbrooke craint des changements dans sa mission

Le Carrefour jeunesse-emploi de Sherbrooke martèle que le maintien de la mission des Carrefours jeunesse-emploi du Québec est essentiel.

Il s’inquiète notamment du fait qu’Emploi-Québec imposera au Carrefour Jeunesse Emploi de Sherbrooke d’accueillir uniquement les jeunes prestataires de l’aide financière de dernier recours et les jeunes admissibles à l’assurance emploi de 18 à 35 ans, et exclura totalement les jeunes de 16 et 17 ans et tous autres types de jeunes.

Source : Estrie Plus, publié le 15 novembre 2014

Fin de l’aide humanitaire de Québec

Les programmes de voyages humanitaires offerts par les carrefours jeunesse-emploi (CJE) ne seront plus financés par Québec.

«Dans le contexte actuel, ce n’est pas notre mission de financer les voyages humanitaires», a affirmé jeudi le ministre de l’Emploi, François Blais.

«Moi, je ne veux pas financer ça», a-t-il ajouté. Durant la période de questions, M. Blais soulignait que «la priorité» de son gouvernement n’était pas «d’envoyer des gens en Afrique», mais de trouver des «emplois pour les jeunes». Il a expliqué aux journalistes que ce genre de voyages était organisé, entre autres, par le CJE de Charlesbourg.

Source : Journal de Montréal, publié le 13 novembre 2014

Immigrants – Québec lancera des consultations publiques pour mieux intégrer les immigrants

Le gouvernement Couillard lancera sous peu des consultations publiques pour déterminer les moyens permettant de mieux intégrer les immigrants à la société québécoise.

La ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, a souligné mardi l’importance d’adopter des mesures «très proactives» pour encourager la «pleine participation» des nouveaux arrivants. Elle a plus particulièrement fait référence aux citoyens d’origine maghrébine et de confession musulmane, qui font face à des «barrières à l’emploi».

Source : Le Journal de Québec, publié le 11 novembre 2014

Les organismes régionaux redoutent des compressions

Les organismes qui aident les immigrants à s’installer en région et à y trouver du travail se disent négligés par le gouvernement et craignent de subir des compressions.

« On est tous à gratter les fonds de tiroirs et ils nous annoncent encore des coupures », a déploré lundi Éva Lopez au nom du Réseau des organismes de régionalisation de l’immigration au Québec (RORIQ), qui a eu vent que des compressions pourraient survenir dans son secteur.

Source : Le Devoir, publié le 11 novembre 2014

L’immigration au Québec – 50 % des travailleurs qualifiés ont été refusés en 2014

D’ici 2021, on estime que le Québec devra trouver environ 1 million de travailleurs qualifiés pour combler les emplois et les départs à la retraite. Or, selon un document obtenu par Le Devoir, 52 % des demandes d’immigration des travailleurs qualifiés ont été rejetées ou refusées entre le début de l’année et le 30 septembre 2014. En 2013, seulement 35 % des demandes avaient plutôt subi le même sort.

Source : Le Devoir, publié le 12 novembre 2014

Moins de 10 % des chômeurs font appel d’un refus

Moins de 10 % des chômeurs qui contestent le refus de leur demande de prestations par la Commission de l’assurance-emploi du Canada se rendent devant le Tribunal de la sécurité sociale (TSS), indiquent des chiffres obtenus par Le Devoir. Ceux-ci permettent de dresser un premier bilan du TSS, 18 mois après sa création.

Source : Le Devoir, publié le 11 novembre 2014

Les décisions demeurent encore secrètes – À peine 1% des jugements est publié

Les travaux du Tribunal de la sécurité sociale (TSS) demeurent largement secrets : après 18 mois d’opération, à peine 1 % des décisions prises par le tribunal en matière d’assurance-emploi sont disponibles publiquement.

Source : Le Devoir, publié le 11 novembre 2014

Formation et éducation

Les jeunes de la rue: l’école de la dernière chance

Une classe tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Des livres sur des étagères, quatre ordinateurs au fond du local, des cartes géographiques au mur, une vingtaine de pupitres. Or, pour la poignée de jeunes qui la fréquentent, cette classe n’en est pas une comme les autres; c’est celle de la dernière chance.

Source: Le Soleil, publié le 11 novembre 2014

Promotion et défense des droits

Austérité: le Québec communautaire protestera en fermant boutique

Des centaines d’organismes communautaires fermeront temporairement leurs portes demain pour protester contre les politiques d’austérité du gouvernement québécois. Les organismes entendent fermer boutique pour 225 minutes, soit une minute par million qu’ils réclament au gouvernement Couillard.

Source: La Presse, publié le 16 novembre 2014

Mesures d’austérité: d’autres manifestations prévues fin novembre

La grogne contre les mesures d’austérité du gouvernement Couillard ne s’essouffle pas, alors que deux autres grandes manifestations seront tenues le 29 novembre, à Montréal et Québec.

Ces manifestations sont organisées par un collectif formé d’organisations syndicales, de groupes communautaires, féministes et environnementaux.

Source : La Presse, publié le 9 novembre 2014

Développement local et communautaire

Montréal restructurera son développement économique

Montréal conservera son réseau de Corporations de développement économique communautaire (CDEC) et de Centres locaux de développement (CLD) selon ce qu’a affirmé le maire Denis Coderre, lors du dévoilement du nouveau pacte fiscal du Québec, la semaine dernière.

Source : L’informateur Rivière-des-Prairies, publié le 11 novembre 2014

Économie – Finances – Emploi

250 000 emplois en cinq ans – Une promesse devenue cible

Aux partis d’opposition: « On se calme, on ne panique pas. » Talonné par les partis d’opposition en raison des chiffres sur l’emploi, le ministre des Finances, Carlos Leitão, a tempéré lundi l’engagement électoral des libéraux de créer 250 000 emplois — majoritairement à temps plein — sur un horizon de cinq ans.

 » Ce n’était pas une promesse, c’était une cible, un objectif « , a-t-il dit, lorsque questionné sur le sujet, en marge d’un événement organisé par l’Autorité des marchés financiers à Montréal.

Source : Le Devoir, publié le 11 novembre 2014

L’opposition blâme Couillard pour 80 000 emplois perdus

Les partis d’opposition à l’Assemblée nationale blâment le gouvernement Couillard pour les quelque 80 000 emplois perdus au Québec depuis le début de l’année.

Le Parti québécois estime que «l’effet libéral» sur l’économie est «catastrophique». Selon le porte-parole péquiste en matière d’emploi, Dave Turcotte, les mesures d’austérité du gouvernement frappent l’économie de plein fouet. M. Turcotte soutient que le gouvernement Couillard réduit les dépenses sans réfléchir et qu’il n’agit pas pour faire croître les revenus.

Source : La Presse, publié le 8 novembre 2014

Emploi – Couillard corrige son ministre des Finances – Le PLQ a promis 250 000 emplois en cinq ans et le gouvernement livrera la marchandise, réitère le premier ministre.

En dépit des pertes qui s’accumulent, le gouvernement libéral maintient sa promesse de créer 250 000 emplois d’ici la fin de son mandat. La création de 250 000 emplois, majoritairement à temps plein, est un engagement électoral et le gouvernement tient à le remplir, a assuré le premier ministre Philippe Couillard, mardi, à l’entrée d’une réunion du caucus libéral.

Source : Le Devoir, publié le 12 novembre 2014

Développement Économique – Montréal, un atout pour les régions

Si la métropole exerce une influence positive sur les régions, elle accuse un sérieux retard sur les autres grandes villes du Canada, montre une étude de l’Institut du Québec.

Montréal joue le rôle de locomotive économique au Québec, mais au chapitre de la croissance, de l’emploi et de la diplomation, sa performance est peu enviable quand on la compare à d’autres villes canadiennes, révèle une étude de l’Institut du Québec.

Source : Le Devoir, publié le 11 novembre 2014

Mise à jour économique fédérale – Deux mondes qui s’éloignent

Le député de Rousseau et porte‑parole de l’opposition officielle en matière de finances, Nicolas Marceau, déplore que la gestion du gouvernement libéral ait isolé le Québec en ralentissant l’économie et en créant un climat d’incertitude dommageable pour l’emploi et le développement régional, alors que le gouvernement fédéral, lui, continue d’engranger des surplus.

Source : Portail Québec, publié le 12 novembre 2014

Des centaines de milliers de postes à pourvoir au Canada

Les emplois ne manquent pas dans l’ensemble du pays, du fait d’une courbe démographique descendante: ceux qui quittent le marché du travail seront bientôt plus nombreux que ceux qui y entrent.

Le Canada est l’un des pays au monde qui a les meilleures perspectives de croissance, selon l’OCDE. Le ministre de l’Emploi, Jason Kenney, a de son côté confirmé la bonne santé de l’économie canadienne, prévoyant même un retour à l’équilibre budgétaire l’an prochain, ce qui ferait du Canada le premier membre du G7 à atteindre cet équilibre. « On mise sur une accélération de la croissance du PIB à 2,3% en 2014 et à 2,5% en 2015 », assure Sonny Scarfone, analyste économique à la Banque TD. Il faut s’attendre à une croissance de l’emploi de 0,9% cette année et de 1,4% l’an prochain, poursuit-il, ce qui fera baisser le taux de chômage à 6,9% en 2014 et 6,6% en 2015.

Source : L’Express Emploi, publié le 12 novembre 2014

Publications récentes :