20
octobre
2014
Semaine du 13 au 19 octobre 2014

Nouvelles de nos membres et de la Coalition

12ème congrès des fournisseurs de services d’emploi du Québec

Organisée par YES Montreal, cette conférence portera principalement sur les enjeux et défis des services d’employabilité et d’orientation de carrière anglophones au Québec. (Événement en anglais)

Pour plus de renseignements

Insertion et intégration en emploi

Moins d’aide à l’emploi pour les plus vulnérables

Les compressions budgétaires de Québec ont des répercussions sur plusieurs programmes d’intégration au marché du travail du ministère de l’Emploi destinés à ceux qui vivent avec une déficience, un problème de santé mentale ou un handicap. Les jeunes en difficulté sont aussi touchés.

Source: Radio-Canada, publié le 15 octobre 2014

Françoise David dénonce «la plus grande menterie de l’automne»

En disant qu’il ne s’attaquera pas aux personnes vulnérables, le gouvernement du Québec commet «la plus grande menterie de l’automne», selon Françoise David. La co-porte-parole de Québec solidaire a dénoncé hier matin de nouvelles coupes budgétaires dans les programmes de subventions salariales.

Source: La Presse, publié le 15 octobre 2014

Moins d’aide à l’emploi pour les plus démunis – Québec sabre les subventions salariales accordées aux entreprises d’économie sociale

Le gouvernement Couillard coupe à nouveau l’herbe sous le pied aux personnes les plus vulnérables, en sabrant les subventions salariales accordées aux entreprises d’économie sociale et en gelant les enveloppes dédiées à l’intégration au travail des personnes handicapées.

Source: Le Devoir, publié le 16 octobre 2014

Des personnes handicapées diplômées, mais sans emploi

Les personnes handicapées semblent à leur tour être victimes des compressions budgétaires. Des milliers d’entre elles n’ont pas accès à l’emploi depuis le gel d’une mesure incitative gouvernementale.
Source: Journal de Montréal, publié le 19 octobre 2014

Blais coupe dans les programmes d’insertion – Des organismes dénoncent de fausses économies

Depuis le début de l’automne, Lizanne Blanchette accompagne des personnes âgées et travaille à la caisse dans une boutique. Ces tâches lui permettent d’ajouter quelque 130 $ mensuel à son chèque d’aide sociale, à travers le programme PAAS-Action, dans lequel le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale veut couper 2 millions de dollars.

Source: Le Devoir, publié le 17 octobre 2014

L’austérité, fossoyeuse de l’aide aux emplois

« Les récentes annonces de réduire, voire d’éliminer les programmes d’intégration au marché du travail des personnes parmi les plus démunies sont une aberration et démontrent les véritables intentions du gouvernement Couillard sur le démantèlement du modèle social québécois, a dénoncé le président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Jacques Létourneau. On comprend très bien pourquoi les libéraux ratent la cible qu’ils se sont fixés en regard de la création d’emplois, car leur austérité est une fossoyeuse de l’aide aux emplois. »

Source: CNW Telbec, publié le 17 octobre 2014

Formation et éducation

Cahier spécial du journal Le Devoir sur la formation continue – Cahier complet (pdf)

Cahier spécial du journal Le Devoir sur la formation continue – Le combat d’Alan Tuckett

À une époque où les politiques d’austérité se multiplient d’un État à l’autre, les programmes d’éducation des adultes tombent régulièrement sousle couperet, le Québec ne faisant pas exception en la matière. De passage à Montréal, l’ardent défenseur britannique de la formation des adultes, Alan Tuckett, dénonce cette situation et lance un appel à la mobilisation mondiale.

Source: Le Devoir, publié le 16 octobre 2014

Cahier spécial du journal Le Devoir sur la formation continue: La formation continue au niveau collégial – La solution aux besoins du marché du travail?

D’après les perspectives d’Emploi-Québec, d’ici 2022, plus de 1,3 million d’emplois seront à pourvoir à travers la province. Considérant que plus du tiers d’entre eux nécessiteront une formation de niveau technique, mais que, au rythme où il diplôme ses étudiants réguliers, le milieu collégial ne parviendra pas à répondre à la demande, la Fédération des cégeps croit que le Québec doit, par le biais de la formation continue, miser sur le rehaussement des compétences des travailleurs déjà en emploi.

Source: Le Devoir, publié le 16 octobre 2014

Cahier spécial du journal Le Devoir sur la formation continue: La formation continue à l’université – Une structure avantageuse, mais des éléments nuisibles

Avec son offre de certificats au premier cycle, la formation continue dans les universités se distingue au Québec par rapport au reste du Canada et à d’autres pays dans le monde. Toutefois, le Québec a ses enjeux, notamment dans le domaine de la reconnaissance des acquis, de l’accessibilité et des technologies.

Source: Le Devoir, publié le 16 octobre 2014

Cahier spécial du journal Le Devoir sur la formation continue: La formation doit suivre les besoins de l’entreprise

Qu’en est-il de la formation en entreprise au Québec ? Est-elle le facteur déterminant d’une plus grande productivité ? Et la loi du 1 %, celle qui oblige les entreprises québécoises ayant une masse salariale supérieure à un million de dollars à investir 1 % de cette dernière en formation, donne-t-elle les résultats escomptés ?

Source: Le Devoir, publié le 16 octobre 2014

Cahier spécial du journal Le Devoir sur la formation continue: Acquis et compétences sont reconnus au prix de bien des efforts

La reconnaissance des acquis et des compétences (RAC), c’est un processus. Et, pour quiconque s’y engage, il s’avère plutôt lourd et complexe, tant pour les demandeurs que pour les établissements ou les organismes qui font cheminer leurs requêtes. La gamme des formations de tous les niveaux est vaste et la pente à gravir est plutôt abrupte pour obtenir la reconnaissance officielle convoitée.

Source: Le Devoir, publié le 16 octobre 2014

Cahier spécial du journal Le Devoir sur la formation continue: La formation des adultes – Un investissement crucial pour le Québec

En cette période d’« effort budgétaire », s’il y a un domaine où le gouvernement du Québec devrait investir, c’est bien la formation des adultes, estiment deux spécialistes de la question.

« Au cours de notre vie, on change d’emploi trois ou quatre fois et notre capacité à nous repositionner sur le marché du travail est donc devenue vitale », fait valoir Paul Bélanger, professeur agrégé à la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM.

« Or, en cette période où les besoins en éducation des adultes sont très nombreux — et ils vont même en augmentant — on est très inquiet de voir les coupes qu’impose un peu partout le gouvernement », enchaîne Pierre Doray, professeur au Département de sociologie de l’UQAM.

Source: Le Devoir, publié le 16 octobre 2014

Québec voudrait abolir la moitié des commissions scolaires

Québec songe à faire passer de 60 à 34 le nombre de commissions scolaires francophones dans la province, révèle un document interne de la Fédération des commissions scolaires du Québec obtenu par Le Journal.

C’est du moins ce qu’aurait proposé le ministère de l’Éducation à la Commission de révision permanente des programmes, afin de participer à l’effort budgétaire demandé par le gouvernement Couillard.

Dans une lettre envoyée à toutes ses directions le 4 octobre dernier, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) a indiqué que «la prémisse de départ de la commission Robillard serait d’abolir les commissions scolaires».

Source: Le Journal de Montréal, publié le 14 octobre 2014

Promotion et défense des droits

Semaine de la solidarité – Déclaration ministérielle

«La Semaine de la solidarité nous rappelle l’importance de poser des gestes d’ouverture et d’entraide pour améliorer le quotidien des personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale. Celles-ci ont besoin de notre soutien et de notre confiance. Comme nous, elles sont déterminées et fières. Elles souhaitent améliorer leurs conditions de vie et s’épanouir pleinement dans notre société.» – M. François Blais, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale

Source: MESS, publié le 10 octobre 2014

Coiteux tranchera avant de rendre publiques les recommandations

Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, ne rendra pas publiques à la fin octobre les recommandations initiales de la Commission permanente de révision des programmes (CPRP).

Le ministre les gardera pour lui : ce n’est qu’après avoir pris ses premières décisions qu’il dévoilera les recommandations de la commission présidée par Lucienne Robillard, a-t-on indiqué à son cabinet.

Source: Le Devoir, publié le 17 octobre 2014

Couillard promet de garder le cap sur l’austérité budgétaire

Les finances du Québec ont besoin d’un urgent coup de barre et pas question de reculer devant la grogne syndicale. C’est ce qu’a répété le premier ministre Philippe Couillard à ses militants, réunis en Conseil général à Trois-Rivières, samedi.

Il s’adressait à eux pour la première fois depuis son élection il y a plus de six mois.

Le gouvernement promet plusieurs annonces qu’il qualifie lui-même de « difficiles » d’ici la fin octobre, mais toujours d’ouvrir son jeu. « Les idées sont de plus en plus précises, mais elles ne sont pas encore au stade où elles sont prêtes à être annoncées. »

Source: Radio-Canada, publié le 18 octobre 2014

Développement local et communautaire

Étiquette distinctive pour les coopératives

Pour mettre les coopératives en évidence et faire reconnaître leur particularité, l’Alliance coopérative internationale (ACI) a choisi une étiquette distinctive pour les mettre en lumière devant tous les consommateurs partout dans le monde.

Source: Le Soleil, publié le 18 octobre 2014

Publications récentes :