23
novembre
2015
Semaine du 16 au 22 novembre 2015

Nouvelles de nos membres et de la Coalition

Solidarité et inclusion sociale | Demi-journée d’échanges

En lien avec la future consultation publique en matière de Solidarité et d’inclusion sociale, le Comité consultatif Jeunes (CCJ) et la Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d’oeuvre (COCDMO) vous convient à une demi-journée d’échanges pour explorer les enjeux qui nous concernent et faire connaître les bonnes pratiques de notre secteur afin de notamment faciliter la rédaction de nos mémoires respectifs.

Quand: le 9 décembre 2015, de 13h00 à 16h30
Où: à confirmer (Montréal)
Quoi: télécharger le cahier d’appel des mémoires

N’hésitez pas à faire circuler: l’événement sera gratuit et ouvert à tous et toutes.

Quariera 2016: dévoilement du programme préliminaire

La programmation de QUARIERA 2016 est maintenant en ligne! Faites vos choix parmi une quarantaine d’ateliers en lien avec l’employabilité, l’intervention psychosociale, la gestion, le marché du travail et plus encore. Consultez la programmation et partagez-la auprès de vos collègues et partenaires.

Source: RQUODE, publié le 18 novembre 2015

Financement du CAMO-PH

La Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) vient d’annoncer qu’elle ne renouvellera pas le financement du CAMO pour personnes handicapées à la fin de l’année financière en cours, soit le 31 mars prochain.

La Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) est le seul bailleur de fonds du CAMO.

Source : Camo.qc.ca, publié le 19 novembre 2015

Insertion et intégration en emploi

Bulletin mensuel du CCLPES – Adapter le marché du travail aux personnes

Dans le précédent numéro du bulletin électronique du Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CCLPES), nous traitions de l’importance d’adapter les mesures et services d’aide à l’emploi aux besoins des personnes. Dans le même ordre d’idées, on peut se demander s’il n’y aurait pas lieu de consentir plus d’efforts pour adapter le marché du travail aux caractéristiques des personnes disponibles, plutôt que de concentrer la majorité des interventions sur l’adaptation des personnes sans emploi aux besoins du marché du travail.

Source: CCLPES, publié le 18 novembre 2015

Ce que le ministre ne dit pas

Développer des services d’employabilité pour tous les jeunes qui en ont besoin demande un investissement important d’argent en ressources humaines et matérielles. Alors lorsque le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale nous parle de faire des économies par la mise en place de ce programme, il y a lieu de s’interroger sur ses intentions réelles.

Source: Le Nouvelliste, publié le 20 novembre 2015

Main-d’oeuvre et réfugiés

À la suite de la proposition d’accepter 100 000 réfugiés syriens par année au Canada, il était particulièrement ahurissant d’entendre la présidente de la Fédération canadienne des entreprises indépendantes (FCEI), Martine Hébert, affirmer : « N’importe quelle politique permettant la venue de plus de travailleurs, dont les entreprises ont tant besoin, est une bonne politique. » Mme Hébert reprenait ainsi une rengaine répétée mille fois par les organisations patronales selon laquelle plus d’immigration est toujours souhaitable en raison d’une supposée pénurie de main-d’oeuvre.

Source: Le Devoir, publié le 19 novembre 2015

Formation et éducation

Le décrochage chez les garçons ne diminue pas

Le décrochage des garçons ? Ça ne s’arrange pas. Près d’un garçon sur cinq (18,8 %) abandonne toujours l’école avant la fin du secondaire, comparativement à 11,9 % des filles. Au surplus, ils sont plus nombreux que les filles à avoir tant de difficultés à l’école qu’ils sont très tôt dirigés vers des formations qui sont loin de mener à des diplômes en bonne et due forme.

Source : La Presse, publié le 16 novembre 2015

Les partis d’opposition font front commun pour l’éducation

L’opposition a voulu faire montre vendredi d’un front uni pour un réinvestissement massif en éducation, mais les partis ont rapidement divergé sur les moyens d’y parvenir.

Dans une conférence de presse réunissant les trois partis d’opposition à l’Assemblée nationale, chose rare, le Parti québécois a demandé au gouvernement Couillard de réinvestir en éducation une part du milliard de dollars de surplus budgétaire dégagé depuis le début de l’année. Mais la Coalition avenir Québec s’est dissociée de cette solution, tandis que Québec solidaire a apporté des nuances.

Source : Le Devoir, publié le 21 novembre 2015

Promotion et défense des droits

Réforme du programme d’aide sociale – Le ministre doit mettre de côté ses formules creuses et répondre aux questions

Depuis le dépôt du projet de loi 70, Loi visant à permettre une meilleure adéquation entre la formation et l’emploi ainsi qu’à favoriser l’intégration en emploi, c’est la confusion la plus totale dans les explications que tente de fournir le gouvernement. Le porte‑parole du Parti Québécois en matière d’emploi, d’économie sociale, de lutte contre la pauvreté, de solidarité, de formation professionnelle, d’éducation des adultes, d’alphabétisation et de jeunesse, Dave Turcotte, a vivement dénoncé cette situation.

Source : CNW Telbec, publié le 18 novembre 2015

Réforme de l’aide sociale – La CAQ note une autre incohérence libérale

Le Parti libéral du Québec est difficile à suivre dans sa réforme de l’aide sociale, a indiqué le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’emploi et de solidarité sociale et député de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger. Alors que les libéraux ont fait adopter à l’unanimité une motion, le 8 juin 2012,  demandant au gouvernement fédéral de renoncer à sa réforme de l’assurance-emploi pour éviter que des travailleurs au chômage soit forcés de faire une heure de route pour aller travailler, voilà que le projet de loi 70 du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, propose d’appliquer au Québec la même mesure que son parti dénonçait en 2012.

Source : CNW Telbec, publié le 18 novembre 2015

Pénalisé par l’aide sociale pour avoir donné sa maison

Lorsqu’il a cédé gratuitement sa maison à sa fille, en février dernier, André Robichaud était loin de soupçonner que ce geste de générosité pouvait le mener directement à la rue, voire aux portes du Centre Le Havre de Trois-Rivières. Criblé de dettes à l’aide sociale, à quelques semaines d’être évincé de l’habitation à loyer modique où il habite, avec moins de 250 $ par mois en poche, M. Robichaud ne sait plus à quel saint se vouer. Le hic: l’aide sociale considère que le cadeau qu’il a donné à sa fille n’est pas valide et que, par conséquent, il doit en payer lui-même le prix.

Source: Le Nouvelliste, publié le 22 novembre 2015

Aide sociale

Le gouvernement Couillard nous présente une mesure qui vise, entre autres, à briser le « cercle vicieux » de l’aide sociale pour les jeunes assistés sociaux.

Source: Le Soleil, publié le 16 novembre 2015

Aider plutôt que déporter

Les projets de loi 70 et 71 que vient de déposer le ministre Sam Hamad suscitent autant d’inquiétude que d’espoir. Le premier s’adresse aux jeunes chômeurs qui sollicitent, pour la première fois, de l’assistance sociale. Le deuxième décrète la fin éventuelle du conflit qui oppose depuis plus de deux ans et demi, 26 concessionnaires d’automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean et leurs 450 employés affiliés à la CSD.

Source: Le Quotidien, publié le 18 novembre 2015

Les demandes d’aide alimentaire d’urgence ne cessent d’augmenter

Le nombre de demandes d’aide alimentaire au Québec a augmenté de 5,9 % cette année par rapport à 2014, et les bénéficiaires ne sont pas tous au chômage : en mars dernier, plus de 10 % des personnes qui ont cogné à la porte des banques alimentaires occupaient un emploi et 6,9 % étaient propriétaires de leur résidence.

Source : Tva Nouvelles.ca, publié le 17 novembre 2015

Des femmes exigent l’égalité entre les sexes

Elles sont 75, mais espèrent gagner l’adhésion de milliers d’autres pour convaincre le premier ministre et les chefs des partis de s’engager à faire avancer l’égalité entre les sexes. « Pour passer de la colère au pouvoir », le collectif apolitique derrière le Manifeste pour le droit des femmes lancé vendredi à Montréal annonce la tenue d’un premier Sommet des femmes en mars 2016, 75 ans après l’obtention du droit de vote au Québec.

Source : Le Devoir, publié le 21 novembre 2015

Le travail à l’école et l’école au travail

Ils sont encore sur les bancs d’école et y travaillent en même temps. Il existe dans toutes les universités des syndicats d’étudiants employés. Une conciliation travail-études qui dans ce cas-ci va bien au-delà des conflits d’horaire et plonge dans une diversité de points de vue qui parfois peut sembler contradictoire.

Source : Le Devoir, publié le 23 novembre 2015

Vers une population âgée et pauvre ?

La population québécoise vieillit, mais dans quelles conditions économiques ? Cela varie énormément d’une personne à une autre. Certains chanceux ont accès à un régime complémentaire de retraite, ou peuvent mettre des sous de côté, mais les taux d’intérêt sont souvent faméliques. D’autres n’y arrivent tout simplement pas et s’en remettent à l’État. Pour des questions de justice sociale, mais aussi de santé économique, plusieurs voix s’élèvent pour demander une réforme des régimes publics de retraite.

Source : Le Devoir, publié le 21 novembre 2015

Développement local et communautaire

Projet Montréal plaide pour des ressources dédiées à l’économie sociale dans le réseau PME MTL

La réforme des centres locaux de développement (CLD) et des corporations de développement économique et communautaire (CDEC) qui a mené à la naissance du réseau PME MTL mettra à mal l’économie sociale, craint Projet Montréal. « Les six nouvelles entités PME MTL n’auront pas toutes des ressources dédiées spécifiquement à l’économie sociale, qui devrait pourtant être au cœur du plan de développement économique de la Ville. Le conseil municipal doit s’assurer de corriger cette anomalie », a indiqué Laurence Lavigne Lalonde, porte-parole en matière de développement économique.

Source : CNW Telbec, publié le 23 novembre 2015

Prioriser l’habitation communautaire

Le montant alloué au développement du logement social et communautaire par l’intermédiaire du programme AccèsLogis Québec a été amputé de 50 % lors du dernier budget provincial. Nous devrions, au contraire, réinvestir et faire de l’habitation communautaire une priorité puisqu’elle répond de manière durable à un besoin essentiel : celui de se loger convenablement à un coût accessible.

Source: Le Soleil, publié le 21 novembre 2015

Montréal est en période de rattrapage économique

Le diagnostic est sans appel : l’économie montréalaise tire de l’arrière par rapport aux villes nord-américaines comparables. Pour rattraper son retard, la métropole doit trouver les moyens d’élargir son bassin de main-d’œuvre qualifiée en augmentant son taux de diplomation universitaire et en misant sur sa population immigrante.

Source : Le Devoir, publié le 17 novembre 2015

Économie – Finances – Travail

Une mise à jour économique «traditionnelle»

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, présentera la semaine prochaine une mise à jour économique « traditionnelle ».

L’attachée de presse du ministre a confirmé que M. Leitão fera sa présentation le jeudi 26 novembre.

Source : Le Devoir, publié le 18 novembre 2015

Publications récentes :