08
décembre
2014
Semaine du 1er au 7 décembre 2014

Section spéciale – Mise à jour économique de l’automne

Québec garde le cap sur l’équilibre budgétaire en 2015-2016

Le gouvernement maintient sa cible de déficit de 2,35 milliards de dollars pour 2014-2015 ainsi que l’objectif de retour à l’équilibre budgétaire pour 2015-2016.

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, qui a présenté mardi sa mise à jour économique et financière de l’automne 2014, soutient que le gouvernement est en bonne voie autant sur le plan du contrôle des dépenses que sur celui des revenus pour réaliser l’objectif d’équilibre budgétaire l’an prochain.

Source: Radio-Canada, publié le 2 décembre 2014

Et l’emploi, Monsieur Leitao?

Comment expliquer que le gouvernement Couillard s’entête à alourdir le fardeau fiscal des contribuables et des entreprises, pendant que la croissance économique demeure faiblarde et que le Québec a perdu 100 000 emplois à temps plein depuis un an?

Le ministre des Finances Carlos Leitao avait prévu, durant la campagne électorale en mars, une croissance du PIB de 2,1 % en 2014. En juin, il a révisé sa projection à 1,8 %. Aujourd’hui, début décembre, la croissance de 2014 est évaluée maintenant à 1,6 %.

Source : Radio-Canada, publié le 2 décembre 2014

Mise à jour économique – Les Québécois continuent à écoper, juge la CSN

Le gouvernement libéral tente de nous faire croire dans sa mise à jour économique la fin des bouleversements alors que nous n’avons encore rien vu, dénonce le président de la CSN Jacques Létourneau qui condamne aussi les mesures anti-travailleurs présentées aujourd’hui.

« Le gouvernement laisse entendre que 84 % de ses objectifs en ce qui a trait aux compressions nécessaires pour l’atteinte de l’équilibre budgétaire sont atteints, mais ce n’est que théorique, souligne Jacques Létourneau. Or, si celles-ci ont été identifiées par le gouvernement, les véritables conséquences des mesures d’austérité qui nous ont été annoncées presque tous les jours au cours des dernières semaines se feront sentir lourdement dans les mois qui viennent.»

Source : CNW Telbec, publié le 2 décembre 2014

Un déficit gonflé, selon l’opposition

Le gouvernement libéral a réservé un « très mauvais cadeau de Noël » aux familles québécoises en choisissant d’alourdir leur fardeau fiscal de 262 millions de dollars afin de tirer vers le haut les revenus de l’État, dénonce le Parti québécois.

Il s’agit de la bonne vieille « recette » libérale, a fait valoir le député Nicolas Marceau.« C’est précisément la chose à ne pas faire quand l’économie tourne au ralenti », a-t-il expliqué, pointant la prévision de perte de 1600 emplois au Québec au cours de l’année. L’ex-ministre des Finances a aussi reproché au gouvernement libéral d’avoir sciemment « noirci » le portrait des finances publiques du Québec afin de justifier ses coupes tous azimuts au cours des derniers mois. Le déficit en 2013-2014 s’élevait à 2,8 milliards en 2013-2014, et non à 3,1 milliards, a-t-il martelé, pressant l’équipe économique libérale d’établir un plan de relance de l’emploi.

Source : Le Devoir, publié le 3 décembre 2014

Mise à jour économique et financière de l’automne 2014 – Le Parti libéral engage le Québec dans l’austérité permanente

« Le ministre des Finances devrait suivre l’exemple de TransCanada et changer de firme de relations publiques. Personne n’est dupe : la croissance économique n’est pas au rendez-vous, les banques seront épargnées et les contribuables vont encore payer », a déclaré le député solidaire de Mercier, Amir Khadir, suite à la mise à jour économique et financière de l’automne 2014 présentée cet après-midi.

Québec solidaire estime que l’exercice est fait pour rassurer les gens et maquiller la réalité. « Le gouvernement prétend en demander en plus aux banques, mais c’est une fumisterie. Plutôt que de réinstaurer la taxe sur le capital comme le propose Québec solidaire depuis des années, le gouvernement taxera les masses salariales. Cette mesure servira de prétexte à la baisse des salaires ou à la compression de postes. Quelle occasion ratée », a poursuivi le député, rappelant que le bilan net du gouvernement c’est 100 000 emplois à temps plein en moins.

Source : CNW Telbec, publié le 2 décembre 2014

Mise à jour économique – « Le gouvernement Couillard a choisi de sacrifier les Québécois de la classe moyenne » – François Legault

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, affirme que le gouvernement Couillard a choisi de sacrifier les Québécois de la classe moyenne dans sa mise à jour économique.

Malgré sa promesse d’épargner le contribuable et de ne pas augmenter les tarifs au-delà de l’inflation, le gouvernement libéral refile aux contribuables la moitié de la facture pour le retour à l’équilibre budgétaire. « Ce qu’on voit dans cette mise à jour, c’est qu’il n’y a absolument rien pour les travailleurs de la classe moyenne. Au bout du compte, c’est eux qui auront un moins gros chèque de paie », explique le chef caquiste, en rappelant que le pouvoir d’achat des Québécois joue un rôle extrêmement important dans la relance de notre économie. « Avec ces nouvelles mesures, il en reste toujours moins dans les poches du contribuable », se désole-il.

Source : Portail Québec, publié le 2 décembre 2014

Les contribuables seront épargnés à l’avenir, promet Philippe Couillard – L’État devra encore retrancher 1,2 milliard pour atteindre l’équilibre budgétaire annoncé

Après avoir haussé leur fardeau fiscal de 500 millions, le premier ministre Philippe Couillard promet désormais aux contribuables qu’ils n’auront plus à sortir leur portefeuille pour assurer le retour à l’équilibre budgétaire en 2015-2016.

Source : Le Devoir, publié le 4 décembre 2014

Le gouvernement libéral a dit oui à la «rigueur», mais non à l’«austérité», dit Philippe Couillard

Le premier ministre Philippe Couillard se refuse catégoriquement de qualifier d’« austérité » le train de mesures mises en branle afin de freiner la croissance des dépenses de l’État : « rigueur », oui, « austérité », non. « Il n’y a pas d’austérité. [Il s’agit d’une] une vue de l’esprit », a-t-il lancé à l’occasion d’une conférence de presse vendredi après-midi.

Source : Le Devoir, publié le 6 décembre 2104

Rigueur, rigueur, rigueur

Lors de son discours d’ouverture en mai, Philippe Couillard s’était engagé à atteindre l’équilibre budgétaire en 2015-2016, tout en promettant de ne pas alourdir le fardeau fiscal des particuliers et de relancer l’économie. Six mois plus tard, la relance de l’économie se fait toujours attendre et les contribuables vont casquer. Mais le premier ministre entend toutefois respecter rigoureusement le premier terme de son engagement et garde le cap sur le déficit zéro. Vous avez dit austérité?​

Source : Le Devoir, publié le 6 décembre 2104

Courir à sa perte en improvisant des réformes parfois nécessaires – Quatre experts expliquent pourquoi et comment le gouvernement Couillard devrait faire les choses autrement

Pour réussir d’importantes réformes, un gouvernement doit, entre autres, en avoir obtenu le mandat de la population, en avoir une vision d’ensemble claire, faire preuve de transparence et d’écoute, se donner des indicateurs de performance, mais aussi penser à long terme et s’accorder assez de temps pour faire les choses comme il faut. Autant de conditions qui font défaut aux réformes mises en avant par le gouvernement Couillard, estiment des experts.

Source : Le Devoir, publié le 6 décembre 2104

Le ménage du gouvernement. Des intentions, annoncées ou pas

L’ampleur du ménage entrepris par le gouvernement Couillard en étonne plusieurs. Dans certains cas, les libéraux avaient annoncé leurs intentions en campagne électorale. Ailleurs, pas du tout. Regard sur l’historique de quelques mesures phares.​

Source : Le Devoir, publié le 6 décembre 2104

Insertion et intégration en emploi

Près de 2000 jeunes prestataires sans contrainte à l’emploi

En octobre dernier, on recensait à Laval 1834 prestataires de l’assistance sociale âgés de 35 ans et moins, sans contrainte à l’emploi. Pour la même période, Emploi-Québec affichait sur le site Placement en ligne 2523 postes vacants sur le territoire lavallois. Voilà quelques chiffres mis de l’avant par le député Saul Polo pour justifier les nouvelles orientations que le gouvernement libéral imposera à compter du 1er avril 2015 aux Carrefours jeunesse-emploi (CJE).

Source : Courriel Laval, publié le 1er décembre 2014

Étude : Les personnes avec incapacité et l’emploi

En 2011, le taux d’emploi chez les Canadiens âgés de 25 à 64 ans qui avaient une incapacité était de 49 %, comparativement à 79 % chez les Canadiens sans incapacité. Chez les personnes ayant une incapacité « très sévère », le taux d’emploi était de 26 %.

Les Canadiens ayant une incapacité comprennent ceux qui ont une incapacité physique ou mentale, qu’il s’agisse de troubles liés à la vision, l’ouïe, la mobilité, la flexibilité, la dextérité, la douleur, l’apprentissage, le développement, les troubles mentaux/psychologiques ou la mémoire.

Source: StatCan, publié le 3 décembre 2014

Formation et éducation

Un grand brouillard en éducation – Les grandes réformes sont à proscrire, conclut le Conseil supérieur

Québec nage en plein brouillard sur ce qui s’enseigne dans les écoles, a constaté le Conseil supérieur de l’Éducation dans son rapport publié mardi. Il recommande de mettre sur pied un observatoire du curriculum pour suivre ce qui se fait en classe, car en ce moment, le ministère l’Éducation « n’[en] a pas une idée claire ».

Source : Le Devoir, publié le 4 décembre 2014

Le ministre Bolduc rebrasse encore les cartes à Montréal

Le ministre de l’Éducation Yves Bolduc remanie à nouveau son scénario de redécoupage pour les commissions scolaires de l’île de Montréal. La CSDM conserverait certains quartiers qui devaient passer à Marguerite-Bourgeoys, mais en perdrait d’autres au profit de la commission scolaire de la Pointe-de-l’Île.

Source: Radio-Canada, publié le 5 décembre 2014

Promotion et défense des droits

Cri populaire contre l’austérité

Des dizaines de milliers de personnes ont marché à Montréal et à Québec. Trompettes, caisses claires, vuvuzelas, crécelles, sifflets : le centre-ville de Montréal, samedi après-midi, a lancé un immense cri contre les ravages sociaux que suscitent les politiques économiques du gouvernement du Parti libéral dirigé par Philippe Couillard. Les rues étaient gorgées de manifestants d’un trottoir à l’autre sur plusieurs kilomètres.

Source : Le Devoir, publié le 1 décembre 2014

Les droits ça se défend… collectivement!

Des groupes de défense collective des droits (DCD) des régions de Québec et Chaudière-Appalaches lançaient au début décembre defensededroits.blogspot.ca, un site régional d’information et de mobilisation pour mettre de l’avant leurs demandes de rehaussement du financement gouvernemental à la mission. Le site s’inscrit dans une vaste campagne nationale sous le thème « Les droits, ça se défend collectivement ».

Source : Compopnet, publié le 3 décembre 2014.

Journée internationale des handicapés -Le triste silence de l’Office des personnes handicapées du Québec

En 1992, l’ONU a déclaré que le 3 décembre serait la Journée internationale des personnes handicapées. Cette journée vise à mettre en lumière les problématiques vécues par les personnes handicapées et mobiliser la société pour qu’ensemble, nous puissions éliminer la discrimination fondée sur le handicap à l’aide d’actions concrètes.

Source : Le Devoir, publié le 4 décembre 2104

Les ressources pour femmes itinérantes sont insuffisantes

Les femmes seraient de plus en plus nombreuses à se retrouver en situation d’itinérance, mais les ressources pour les recevoir font défaut. Voilà l’un des constats qui se dégagent du portrait de l’itinérance publié vendredi par Québec, confirmant ainsi les observations faites sur le terrain au cours des dernières années.

Source : Le Devoir, publié le 6 décembre 2104

Québec ajoute 4,6 millions pour lutter contre l’itinérance

Le gouvernement a présenté dimanche son plan d’action en itinérance 2015-2020, qui comprend une hausse du financement de 4,6 millions par année. Si ce plan a généralement été bien accueilli par divers intervenants du milieu, il n’a pas manqué de faire grincer des dents certains groupes, qui jugent les efforts insuffisants.

Source: La Presse, publié le 7 décembre 2014

Plan d’action interministériel en itinérance 2015-2020 – Mobilisés et engagés pour prévenir et réduire l’itinérance

Le Plan d’action interministériel en itinérance 2015-2020 – Mobilisés et engagés pour prévenir et réduire l’itinérance Fichier PDF. engage le gouvernement et ses partenaires, en conformité avec les orientations fondamentales de la Politique nationale de lutte à l’itinérance intitulée « Ensemble pour éviter la rue et en sortir », à mettre en œuvre des actions concrètes destinées à prévenir et à réduire l’itinérance. Ces actions s’inscrivent en réponse aux orientations identifiées dans chacun des axes d’intervention prioritaires de la Politique.

Source: MSSS, publié le 7 décembre 2014

Développement local et communautaire

Otages de la «rigueur» budgétaire

C’est le rêve d’une jeune diplômée : bâtir une petite entreprise. Devenir sa propre patronne. Créer des jobs. Pour mettre sur pied son projet, Marie-Neige Besner, 25 ans, est allée frapper à la porte du Centre local de développement (CLD) de Rimouski. Tout allait bien. Jusqu’aux premiers jours sombres de l’automne.

Le gouvernement Couillard annonçait alors une révision des programmes d’aide aux entrepreneurs. Il a coupé en deux les budgets des CLD. Et imposé une vaste réforme de ce qu’on appelle le « développement régional ». Pour Marie-Neige Besner, l’effet a été immédiat : elle a dû retarder la création de son entreprise. Elle et ses quatre associés, qui pensaient mettre sur pied une coopérative de communication et de graphisme, se demandent ce que l’avenir leur réserve. Certains envisagent de quitter Rimouski pour aller travailler à Montréal.

Source : Le Devoir, publié le 6 décembre 2104

Économie – Finances – Travail

Le taux de chômage augmente au Canada, mais le Québec voit une petite embellie

Le taux de chômage a peu varié en novembre au pays, n’augmentant que de 0,1 point de pourcentage pour atteindre 6,6 %. Au Québec, pendant ce temps, l’emploi a progressé de 20 000 après avoir connu six mois sans croissance.

Le taux de chômage au Québec, cependant, est resté inchangé à 7,6 %, parce que le nombre de personnes actives sur le marché du travail a du même souffle augmenté.

Source : Le Devoir, publié le 5 décembre 2014

Nations pauvres et riches ont la corruption en commun

Publiciser les affaires de trafic d’influence devrait avoir un effet dissuasif, selon l’OCDE. Paris — Près de la moitié des affaires de corruption d’agents publics commises lors de transactions commerciales internationales concerne des agents de pays développés, révèle un rapport sur la corruption transnationale publié mardi par l’OCDE. Contrairement aux idées reçues, « près d’une affaire de corruption transnationale conclue sur deux implique des agents publics de pays dont l’indice de développement humain est élevé », souligne l’Organisation de coopération et de développement économiques dans les conclusions de son enquête.

Source : Le Devoir, publié le 3 décembre 2014

S’épanouir au travail, le rêve d’une majorité

La vie professionnelle est teintée d’une lourde charge émotive, et lorsque la satisfaction n’est pas au rendez-vous, le risque de fuite est élevé. Même s’ils désirent mieux, bien des travailleurs doutent de pouvoir trouver un poste qui corresponde à leurs aspirations.

Un sondage mené par Monster Canada a permis de conclure que les Canadiens sont nombreux à se dire émotionnellement liés à leur travail. À peine 37 % des répondants ont affirmé que leur emploi ne servait qu’à «joindre les deux bouts»

Source : Journal de Montréal, publié le 1er décembre 2014

Publications récentes :