09
février
2015
Semaine du 2 au 8 février 2015

Nouvelles de nos membres et de la Coalition

Aide sociale: 40 centres de désintoxication menacés de fermeture

Une quarantaine de centres de désintoxication pourraient devoir fermer leurs portes en raison des nouvelles coupes à l’aide sociale, plaide leur regroupement.

« Tout est fait pour que le budget soit le plus réduit possible, mais on ne sera pas capables d’arriver », plaide le directeur de l’Association québécoise des centres d’intervention en dépendance (AQCID), Vincent Marcoux.

Source : Le Devoir, publié le 04 février 2015

Mémoire de la TCRI présenté dans le cadre de la consultation publique 2015 sur l’énoncé de politique en matière d’immigration

La Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI) a le plaisir d’annoncer le dépôt de son mémoire portant sur la Consultation publique 2015 du gouvernement du Québec « Vers une nouvelle politique en matière d’immigration, de diversité et d’inclusion ».

Source : TCRI, publié le 28 janvier 2015

 Colloque 2015 du Regroupement québécois des organismes pour le développement de l’employabilité – 11 au 13 février 2015

Inspiré, entre autres, par les mutations du marché du travail, par la nouvelle dynamique de l’emploi et les défis budgétaires, ce thème vient nous rappeler que les nouvelles réalités sont aussi créatrices d’opportunités.

Votre environnement est en plein changement… et vous aussi. En tant qu’acteurs de l’employabilité, vous êtes plus que jamais confrontés à des transformations qui s’immiscent dans vos pratiques et qui peuvent même remettre en question vos interventions et vos méthodes de gestion.

Face aux nouvelles réalités, le Colloque 2015 du Regroupement québécois des organismes pour le développement de l’employabilité (RQuODE) vous propose avant tout de réfléchir, puis de REBONDIR.

Le Colloque 2015 du Regroupement québécois des organismes pour le développement de l’employabilité (RQuODE) se tiendra du 11 au 13 février 2015 au Manoir Saint-Sauveur, dans les Laurentides.

Perspective réjouissante pour des besoins de main-d’œuvre ciblés

C’est lors d’une soirée reconnaissance visant à rendre hommage à ses participants le 6 février dernier que SPHERE-Québec (Soutien à la personne handicapée en route vers l’emploi) a présenté les retombées économiques et sociales d’un modèle innovateur de formation adaptée visant l’intégration et le maintien en emploi de personnes vivant avec des limitations. Le secteur ciblé : l’alimentation, pour lequel les besoins d’une main-d’œuvre stable sont actuellement criants.

Source : Market Wired, publié le 6 février 2015

Insertion et intégration en emploi

La FCCQ demande une diversification des sources d’immigration et une meilleure adéquation avec les besoins des employeurs

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) apportera aujourd’hui ses recommandations lors des consultations parlementaires sur la future politique québécoise en matière d’immigration, de diversité et d’inclusion. La FCCQ estime qu’il est urgent pour le gouvernement de revoir en profondeur ses critères de recrutement.

Source : CNW Telbec, publié le 2 février

La FTQ devant la Commission des relations avec les citoyens sur la consultation en vue d’une nouvelle politique en matière d’immigration, de diversité et d’inclusion – « Notre espoir c’est d’être entendu afin que cette consultation mène à une véritable politique d’inclusion qui fera une place pour tous. » – Daniel Boyer, président de la FTQ

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) espère que cette nouvelle consultation sur l’immigration aboutira à la mise en œuvre d’un vrai plan de match pour l’intégration et l’inclusion des personnes immigrantes à la société québécoise. « Pour la FTQ, ce travail doit aussi se faire en partenariat avec les organisations syndicales très présentes dans les milieux de travail où il y a une forte présence de personnes immigrantes », déclare le président de la FTQ, Daniel Boyer.

Source: CNW Telbec, publié le 3 février 2015

Nous avons besoin des immigrants

On aborde souvent la question de l’immigration de façon unidimensionnelle. Certains croient que c’est un moyen pour le Québec de préserver son identité francophone, pour d’autres c’est une façon de répondre à nos besoins en emploi, mais peut-on parler d’immigration sans se préoccuper de développer un climat harmonieux entre ceux qui accueillent les nouveaux arrivants et ceux qui choisissent de venir ici?

Source : Le Journal de Québec, publié le 2 février 2015

Rimouski prête à accueillir plus d’immigrants

Le maire de Rimouski, Éric Forest, accueillerait favorablement une politique qui inciterait les immigrants à s’installer en région. Le maire y voit une solution pour remédier au vieillissement de la population.

Source : Radio-Canada, publié le 3 février 2015

Formation et éducation

Formation professionnelle: la règle du 1% maintenue

Mis en place il y a plus de 15 ans, le programme qui oblige les employeurs à verser l’équivalent de 1% de leur masse salariale à des activités de formation est là pour rester, a indiqué le ministre de l’Emploi, François Blais, lors d’une rencontre hier matin avec la Commission des partenaires du marché du travail.

Source : La Presse, publié le 3 février 2015

Promotion et défense des droits

La réforme de l’aide sociale inquiète les centres de désintoxication

Les centres de désintoxication risquent de devenir de moins en moins accessibles pour les assistés sociaux aux prises avec un problème de dépendance à l’alcool et aux drogues.

Les mesures annoncées par Québec pourraient faire chuter leurs prestations pendant le traitement, ce qui en inciterait plusieurs à renoncer au programme.

La réforme proposée par le ministre de la Solidarité sociale, François Blais, prévoit qu’à partir du 1er mai, les personnes qui seront hébergées dans un centre de désintoxication subventionné recevront, en lieu et place de leur prestation d’aide sociale, une allocation de dépenses de 200 $. Si elles ont un logement, elles auront droit à une allocation supplémentaire de 416 $. Au total, ce montant correspond à l’allocation de base pour personne seule.

Source: Radio-Canada, publié le 3 février 2015

Changements annoncés à l’aide sociale : l’Envolée tire l’alarme

Ce pourrait bientôt être le début de la fin pour L’Envolée, de Granby, le CARAT, de Sainte-Brigide-d’Iberville, et le Toxi-Co-Gîte d’Upton. Comme une quarantaine d’autres centres d’intervention en dépendance de la province, les trois établissements de la région pourraient être contraints de couper dans leurs effectifs, voire ultimement fermer leurs portes, en raison des changements annoncés au programme d’aide sociale.

Source : La Voix de l’Est, publié le 7 février 2015

Deux usagers de L’Envolée témoignent : une aide essentielle

Les modifications prévues au programme d’aide sociale toucheraient non seulement les centres de thérapie, mais aussi ceux qui vont s’y faire soigner. Deux usagers de l’Envolée ont accepté de témoigner des impacts que cette aide a eus sur leur réinsertion.

Source: La Voix de l’Est, publié le 7 février 2015

Au moins sept ressources en toxicomanie menacées en Mauricie

Au moins sept des 11 ressources en toxicomanie membres de l’Association québécoise des centres d’intervention en dépendances sont présentement menacées de fermeture en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Source : Le Nouvelliste, publié le 3 février 2015

L’Autre côté de l’ombre: «Ce serait 25 000 $ de moins»

Alors que la réforme de l’aide sociale envisagée par Québec risque de faire perdre l’équivalent de 130 dollars aux prestataires en cure de désintoxication, le directeur général de L’Autre côté de l’ombre, Éric Dorion, craint le pire pour son établissement de Bécancour qui, fondé en 2001, compte de 80 à 90 clients et 16 employés.

Source: Le Nouvelliste, publié le 4 février 2015

François Blais: de promoteur du revenu minimum garanti à Macoute en chef de Couillard

On se souvient des Tontons Macoutes, la police secrète qui a été le fer de lance de la dictature des Duvalier en Haïti. On se souvient aussi qu’au Québec, à la fin des années 1980 sous le gouvernement de Robert Bourassa, on a donné par dérision le surnom de Boubou Macoutes aux inspecteurs qui ont sévi contre les assistés sociaux. Or, en 2015, on peut dire qu’on a maintenant des Couillard Macoutes.

Surprise, leur chef, le ministre François Blais est un ancien universitaire progressiste qui, au début des années 2000, a été un ardent promoteur du revenu minimum garanti. Professeur en science politique à la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval puis doyen de cette faculté, il a élu député libéral de Charlesbourg l’an dernier. Il a été nommé ministre de l’Emploi et de la (soi-disante) Solidarité sociale par Couillard.

Source: Huffington Post, publié le 4 février 2015

« Faire la lutte à la pauvreté ne veut pas dire faire la guerre aux pauvres… »

Manon Girard, directrice générale de l’organisme Accès conditions vie Lac-Saint-Jean-Est, y va d’une charge à fond de train sur le Projet de modification du règlement d’aide sociale, estimant que ce sont encore les mêmes qui vont devoir se serrer la ceinture. Au ministre François Blais, elle lance le message suivant: « faire la lutte à la pauvreté ne veut pas dire faire la guerre aux pauvres… »

Source : Journal Le Lac-St-Jean publié le 4 février 2015

Réformes libérales – Couillard garde le cap malgré la grogne

Le PM a été chahuté par des manifestants lors d’une allocution économique. Chahuté en plein discours par des manifestants qui préparent un « printemps chaud », Philippe Couillard a défendu mardi son plan de « rigueur » budgétaire et fait valoir qu’il garde le cap sur les réformes en profondeur de l’État québécois.

Source : Le Devoir, publié le 05 février 2015

Manifestation nationale des étudiants le 2 avril à Montréal

L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) annonce la tenue d’une manifestation nationale le 2 avril prochain, à 14h00 au Square Victoria, au centre-ville de Montréal.

Source : La Presse, publié le 5 février 2015

Développement local et communautaire

Avenir des CLD: seulement six organismes couvriront l’île de Montréal

L’île de Montréal sera prochainement desservie par seulement six organismes locaux de développement économique, qui remplaceront les neufs centres locaux de développement (CLD).

Le maire de Montréal, Denis Coderre, qui est aussi l’élu responsable du développement économique à la Ville, a présenté vendredi à des élus son projet de réforme qui révisera complètement le réseau des CLD et qui modifiera la structure des neufs corporations de développement économique et communautaire (CDEC).

Source : Journal Metro publié le 3 février 2015

Économie – Finances – Travail

Gouvernement du Québec – 7000 emplois occasionnels en péril

Une épée de Damoclès plane au-dessus de la tête de pas moins de 7000 employés occasionnels du gouvernement. Si le gel d’embauche du gouvernement Couillard est maintenu pour 2015-2016 comme il le laisse présager, des milliers d’entre eux perdront leur emploi le 31 mars, ou encore leur sort sera bien incertain, selon ce qu’a appris La Presse canadienne. Déjà touchés, les services dans les régions pourraient l’être encore plus durement, estime le Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ). Le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, fera connaître sa décision sur un éventuel gel prolongé dans la journée de vendredi, selon ce qu’il a été possible d’apprendre.

Source : Le Devoir, publié le 06 février 2015

Chômage – Dégel de l’emploi en janvier

Près de la moitié des postes créés au Canada l’ont été au Québec. L’économie québécoise a connu en janvier son meilleur mois depuis mars 2014, avec l’apparition de 16 000 emplois, soit la moitié de la création de postes observée dans le marché du travail pancanadien.

Source : Le Devoir, publié le 07 février 2015

Le marché du travail s’améliore peu

Après deux mois de toussotement, le marché du travail canadien a montré des signes de réanimation en janvier alors que celui des États-Unis continue de carburer à plein régime.

Source : La Presse, publié le 07 février 2015

Publications récentes :