27
avril
2015
Semaine du 20 au 26 avril 2015

Dossier spécial – Forum jeunesse régionaux – Annonce officielle

Le gouvernement du Québec annonce de nouveaux partenariats au profit de la jeunesse québécoise

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad, et la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré et adjointe parlementaire du premier ministre pour les dossiers jeunesse et petite enfance et lutte contre l’intimidation, Mme Caroline Simard, ont annoncé aujourd’hui l’intention du gouvernement du Québec d’augmenter les services directs aux jeunes et de renforcer son action dans les localités du Québec par l’entremise de nouveaux partenariats avec les carrefours jeunesse‑emploi (CJE). Une enveloppe de 10 millions de dollars sera consacrée à cette nouvelle initiative.

Source: MTESS, publié le 22 avril 2015

Point de presse annonçant les nouvelles dispositions – vidéo | transcription

Dossier spécial – Forum jeunesse régionaux – Réaction des acteurs de la société civile

Une vision commune pour la jeunesse

Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ) est heureux d’annoncer, de concert avec le gouvernement du Québec, que le RCJEQ et le Secrétariat à la jeunesse travailleront ensemble à la co-construction d’une vision commune pour la jeunesse québécoise dans le cadre de la mission des carrefours jeunesse-emploi du Québec.

« Nous sommes honorés par cette reconnaissance et par la confiance dont le gouvernement fait preuve à l’égard des carrefours jeunesse-emploi en nous confiant un rôle prépondérant comme partenaire jeunesse privilégié. Nous sommes enthousiastes et prêts à entamer les travaux avec nos membres pour co-construire avec le Secrétariat à la jeunesse une vision d’avenir qui répondra aux multiples besoins des jeunes du Québec. », a déclaré Monique Sauvé, la présidente du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec.

Source: RCJEQ, publié le 22 avril 2015

Abolition des forums jeunesse – la voix des jeunes en région s’éteint

En rencontre ce matin au Secrétariat à la jeunesse, les forums jeunesse régionaux ont appris que leur financement prendrait fin et que les 14M$ de crédits jeunesse qui leur étaient pourtant confiés dans le dernier budget leur seraient retirés sans autre avis.

«Le gouvernement, qui se disait le meilleur allié des jeunes, a refusé de nous rencontrer. Le premier ministre et ministre de la jeunesse a préféré ne pas nous entendre avant de prendre sa décision. Que craignait-il en discutant avec nous ? C’est officiellement la fin de la philosophie de co-construction avec les jeunes des politiques jeunesse du gouvernement. Nous n’abandonnons pas, nous redisons haut et fort : rien qui ne nous concerne sans nous», affirme Élise-Ariane Cabirol, présidente de la Table de concertation.

Source : CNW Telbec, publié le 22 avril 2015

Annonce de l’abolition des Forums jeunesse régionaux du Québec – Le premier ministre Philippe Couillard démantèle le réseau de la jeunesse engagée

Le Forum jeunesse de l’île de Montréal (FJÎM) a appris ce matin, à l’instar de tous les Forum jeunesse régionaux du Québec, qu’il était aboli. Une véritable coupe à blanc alors que notre mission, nos mandats, notamment en participation citoyenne, et la gestion du Fonds régional d’investissement jeunesse (FRIJ) sont reniés. Non seulement le premier ministre Philippe Couillard ne réitère pas sa confiance envers les jeunes engagés, mais il les prive de moyens d’agir de façon structurante pour leur milieu, leur enlève un canal principal pour faire entendre leur voix, nuit à leur pleine participation et les démobilise.

Source : CNW Telbec publié le 22 avril 2015

Le Collectif autonome des Carrefour jeunesse emploi du Québec inquiet de l’abolition des Forums jeunesse

Hier dans les médias, le Collectif autonome des Carrefour jeunesse emploi du Québec (Le Collectif) a appris avec consternation l’abolition des Forums jeunesse. Du même souffle, il apprenait que le gouvernement du Québec allait investir de nouvelles sommes dans les 110 carrefours jeunesse-emploi du Québec (CJE) pour le développement de « nouveaux partenariats au profit de la jeunesse québécoise ».

Source : CNW Telbec, publié le 23 avril 2015

« Qu’adviendra-t-il de la mission et des mandats des Forums jeunesse? » demande la FQM

Aujourd’hui, en annonçant le transfert des sommes dédiées aux Forums jeunesse vers les Carrefours jeunesse-emploi, le gouvernement a oublié d’indiquer ce qu’il adviendra de la mission et des mandats qui étaient assumés par les Forums jeunesse dans toutes les régions du Québec. La Fédération québécoise des municipalités (FQM) demande au gouvernement de préciser ses intentions le plus rapidement possible.

Source: FQM, publié le 22 avril 2015

Abolition des forums jeunesse

La Commission des jeunes élues et élus de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a pris connaissance de la décision du gouvernement du Québec, annoncée hier, d’abolir les Forums jeunesse. L’absence de précisions de la part du gouvernement pour la continuité du mandat des Forums au sujet de la participation citoyenne des jeunes est très inquiétante pour la relève municipale.

Le président de la Commission et conseiller municipal à Drummondville, monsieur John Husk, a exprimé son inquiétude à ce sujet : «Les Forums jeunesse ont le mandat de favoriser la participation citoyenne des jeunes partout au Québec. Pour la relève dans le monde municipal, cette mission est d’une importance capitale : les jeunes de 18 à 35 ans composent 20 % de la population, mais seulement 9 % des élus municipaux. Il y a donc un grand déficit à combler et en ce sens, cette décision du gouvernement est très préoccupante.»

Source: UMQ, publié le 23 avril 2015

Réaction de Place aux jeunes en région à la fermeture des forums jeunesse régionaux

Place aux jeunes en région a appris avec regret, hier, la fin du financement des forums jeunesse régionaux. Pour Place aux jeunes en régions (PAJR), les forums jeunesse régionaux jouent un rôle important en travaillant à faire des jeunes de 35 ans et moins de véritables acteurs du développement de leur milieu en suscitant leur participation citoyenne. PAJR reconnait les forums jeunesse comme des partenaires et entend surveiller les impacts que pourra avoir cette décision sur des milliers de jeunes appelés à bâtir les régions et le Québec de demain.

Source: PAJR, publié le 23 avril 2015

Le RCJEQ manifeste sa solidarité aux forums jeunesse

Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ) souhaite exprimer sa solidarité au réseau des forums jeunesse régionaux du Québec à la suite de l’annonce du gouvernement du Québec d’abolir les forums jeunesse, des partenaires de longue date et de première importance dans nos actions auprès des jeunes de nos collectivités.

Les forums jeunesse jouent un rôle majeur dans la concertation jeunesse, et ce, à travers l’ensemble du Québec. Nos équipes de travail, nos membres de conseils d’administration ont tous à cœur le bien-être des jeunes et nous travaillons au quotidien en concertation avec eux pour que chacun occupe la place qu’il est en droit d’obtenir dans la société. Comment vous exprimer notre déchirement face à cette nouvelle…

Source: RCJEQ, publié le 24 avril 2015

Et maintenant… quel espace reste-t-il pour la participation citoyenne des jeunes?

L’annonce de la fin du financement des Forums jeunesse a eu l’effet d’une bombe auprès de la jeunesse québécoise. Les réactions ont fusé de partout. Dans chacune des régions, les jeunes ont d’abord accueilli la nouvelle avec surprise et incompréhension.  Des sentiments qui ont rapidement cédé le pas à la tristesse et la colère.  Depuis plusieurs années, les Forums jeunesse régionaux jouaient un rôle crucial en permettant l’engagement des jeunes dans leur collectivité et en soutenant des projets de toute taille favorisant une citoyenneté active. Selon la formule habituelle, le modèle du « par et pour le jeunes » des Forums jeunesse permettait aux jeunes d’acquérir une expérience riche d’enseignement, notamment sur le plan de la gouvernance et de la concertation. Une réaction moins forte d’une jeunesse engagée aurait été surprenante.

Source: Chantier de l’économie sociale, publié le 24 avril 2015

Dossier spécial – Forum jeunesse régionaux – Réaction des oppositions parlementaires

L’abolition des forums jeunesse : l’abandon libéral des jeunes

Le député de Saint-Jean et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’emploi, de formation professionnelle, d’alphabétisation et de jeunesse, Dave Turcotte, a déploré la décision du gouvernement du Québec d’abolir les forums jeunesse régionaux.

« C’est la fin d’un important modèle de concertation dans toutes les régions du Québec. Les forums jeunesse sont animés par une relève engagée dans son milieu, ayant à cœur les enjeux sociaux et publics de sa collectivité. Le premier ministre Philippe Couillard, responsable des dossiers jeunesse, n’était même pas présent lorsque son gouvernement a procédé à cette triste annonce. Qu’a-t-il fait pour la jeunesse depuis son arrivée? », a demandé le porte-parole.

Source: CNW Telbec, publié le 22 avril 2015

Point de presse de réaction aux mesures annoncées: transcription | vidéo

Abolition des Forums jeunesse – Le Québec se prive de l’engagement jeunesse

Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, ne berne personne en abolissant les forums jeunesse, estime la députée solidaire de Sainte-MarieSaint-Jacques, Manon Massé. La députée déplore l’arrogance et le manque de transparence du ministre dans le dossier.

« Les dizaines de travailleurs et de travailleuses et les centaines de bénévoles des 19 Forums jeunesse qui œuvrent depuis 15 ans dans les communautés partout au Québec ont appris presque en direct à la télévision que leur organisation était dissoute! Quelle méthode cavalière de travailler avec la population, et surtout, la jeunesse!, regrette Mme Massé, rappelant que les Forums jeunesse étaient sans nouvelle et sans financement du gouvernement Couillard depuis le 1er avril. Certains avaient été forcés de mettre la clé sous la porte sans plus de considération! »

Source: CNW Telbec, publié le 23 avril 2015

Dossier spécial – Forum jeunesse régionaux – Sélection d’articles de journaux

Le gouvernement Couillard met la hache dans les Forums jeunesse

Après 15 ans d’existence, les forums jeunesse régionaux du Québec seront finalement abolis. Le gouvernement Couillard a choisi de transférer leurs sommes et leurs responsabilités aux carrefours jeunesse-emploi (CJE).

Les forums jeunesse mettront fin à leurs activités le 30 juin. D’ici là, ils devront collaborer avec le Secrétariat à la jeunesse (SAJ) pour faciliter le transfert.

Source: Le Soleil, publié le 22 avril 2015

Les Forums jeunesse passent à la trappe – Le financement de ces organismes voués à la participation citoyenne des jeunes sera transféré aux carrefours jeunesse-emploi

Le gouvernement Couillard a signé l’arrêt de mort des 19 Forums jeunesse du Québec, mercredi, par le biais d’une annonce-surprise. Qualifiant de «coupe à blanc» la décision, les administrateurs de ces organismes voués à la participation citoyenne des jeunes déplorent avoir été tenus dans l’ignorance tout au long de la réflexion gouvernementale. «Le plus ironique, c’est que notre mission visait notamment à favoriser le dialogue entre le gouvernement et les jeunes… Et ça s’est terminé sans aucune discussion, pas un mot», laisse tomber Élise-Ariane Cabirol, présidente de la Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec.

Source : Le Devoir, publié le 23 avril 2015

Abolition des forums jeunesse : déception en Mauricie

La directrice du Forum jeunesse Mauricie Isabelle Bordeleau déplore la décision de Québec d’abolir les 19 forums jeunesse de la province, dont ceux de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Ces derniers ont eu la confirmation, mercredi, qu’ils ont jusqu’au 30 juin pour finaliser les ententes conclues avec leurs partenaires.

Source : Radio-Canada, publié le 23 avril 2015

Disparition du forum jeunesse Estrie ─ Un nouveau rôle à définir au Carrefour jeunesse-emploi

Les nouvelles responsabilités qui incombent aux carrefours-jeunesse emploi (CJE) reçoivent un accueil mitigé au Centre jeunesse-Emploi de Sherbrooke, où la disparition du Forum jeunesse Estrie soulève l’inquiétude.

Source: La Tribune, publié le 24 avril 2015

Couillard et les jeunes

Le gouvernement Couillard prétend que les jeunes sont au coeur des priorités de l’État, mais force est de constater qu’il s’y prend mal pour s’en faire des alliés, même lorsqu’ils ne sont pas cagoulés, même lorsqu’ils ne manifestent pas dans la rue. Seule l’employabilité des jeunes semble le préoccuper. Comme si la vie de ces derniers se résumait à combler les besoins de main-d’oeuvre d’un Québec vieillissant.

Source: Le Soleil, publié le 25 avril 2015

Insertion et intégration en emploi

Budget fédéral 2015 « Des poches des travailleurs et travailleuses à celles des riches » – Serge Cadieux, secrétaire général de la FTQ

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) n’est pas surprise de constater que le gouvernement conservateur continue de piger dans les poches des travailleurs et des travailleuses pour financer des mesures fiscales favorables aux mieux nantis de notre société. « Lorsque le gouvernement fédéral annonce un budget équilibré, il devrait dire que cela se fait au détriment d’un programme d’assurance-emploi accessible et de transferts provinciaux adéquats en santé et en services sociaux », réagit Serge Cadieux, secrétaire général de la FTQ.

Source : CNW Telbec, publié le 22 avril 2015

Le nombre de prestataires d’assurance-emploi en hausse

Ottawa — Le nombre de personnes touchant des prestations d’assurance-emploi régulières a augmenté de 2 % (+9900) pour s’établir à 509 800 en février, après cinq mois de faibles variations, a indiqué jeudi Statistique Canada Comparativement à 12 mois plus tôt, le nombre de prestataires a légèrement diminué (-0,7 % ou -3500).

Source : Le Devoir, publié le 23 avril 2015

Formation et éducation

Rapport accablant – La direction de la CSDM devra rendre des comptes

Les élus de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) se retrouvent devant « le défi d’une vie », a estimé mercredi le ministre de l’Éducation, François Blais, à la suite de la publication d’un rapport accablant sur la situation financière de l’organisme. Un document qui blâme gravement la direction de la CSDM et ses commissaires scolaires pour la débâcle actuelle.

« Les principales conclusions de ce rapport, comme nous le pensions, c’est que la CSDM est en mesure d’en arriver à l’équilibre budgétaire sans toucher aux services aux élèves, a résumé le ministre Blais. Bien sûr, il y a un certain nombre de défis de leadership et de gouvernance. »

Source: Le Devoir, publié le 23 avril 2015

Promotion et défense des droits

Traitement de la dépendance: cri du coeur contre les coupes à l’aide sociale

La directrice d’un centre de traitement en dépendances a utilisé une vidéo sur YouTube pour dénoncer la politique d’austérité du gouvernement Couillard.

Dans un cri du coeur, Caroline Roy dont le centre porte son nom à Saint-Ludger, non loin de Thetford Mines, explique en détail, et avec émotion, les conséquences dramatiques de coupes à l’aide sociale sur les plus démunis aux prises avec une dépendance à l’alcool et aux drogues.

Les coupes qui s’appliquent sur le chèque du 1er janvier font en sorte que plusieurs personnes n’auront pas les moyens d’entreprendre une thérapie dans un centre de traitement, à son avis.

Source: Le Soleil, publié le 23 avril 2015

« C’est comme se faire mettre à la rue »

Alors qu’ils avaient pris la décision ferme d’entrer en thérapie pour se battre contre un problème de dépendance et remettre leur vie sur les rails, Daniel, Mélanie et plusieurs autres se voient forcés de mettre fin à leur séjour au Centre Dianova de Terrebonne par manque d’argent.

Source: Le Trait-d’Union, publié le 22 avril 2015

La «grande austérité» afflige la Maison de thérapie

L’imminente entrée en vigueur du nouveau Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles a déjà des incidences sur la Maison de thérapie Victoriaville-Arthabaska.

Source: La Nouvelle, publié le 22 avril 2015

Précarité pour le centre Rayon de Soleil

L’application par le Ministère de l’Emploi et de la solidarité sociale de modifications du règlement pour l’aide aux personnes et aux familles met en péril le cheminement de la clientèle et les emplois du personnel du Centre d’Hébergement Rayon du Soleil, situé à Grand-Mère.

Source: L’Hebdo du Saint-Maurice, publié le 24 avril 2015

Seulement 9% du budget entre les mains de ministres femmes

À quelques jours du 75e anniversaire de l’obtention du droit de vote des femmes, le Conseil du statut de la femme (CSF) déplore le recul observé dans la représentativité féminine au sein du gouvernement Couillard. Non seulement le premier ministre n’a pas respecté sa promesse électorale d’atteindre 40% de femmes au sein du Conseil des ministres, mais une analyse fine révèle également que les ministres femmes actuellement en poste ne gèrent en fait que 9 % des dépenses du Québec.

Source : Le Devoir, publié le 22 avril 2015

Quatrième édition d’ENSEMBLE, Autrement! – S’organiser pour lutter contre les préjugés

C’est à Sherbrooke qu’aura lieu, ce mercredi et ce jeudi, la quatrième édition des journées ENSEMBLE, Autrement!, organisées par le Collectif pour un Québec sans pauvreté. Ces journées visent à rassembler une diversité de « forces vives » pour réfléchir collectivement à un sujet qui concerne la lutte à la pauvreté. Cette année, la réflexion portera sur les moyens à mettre en œuvre pour lutter contre les préjugés à l’endroit des personnes vivant en situation de pauvreté.

Source : CNW Telbec, publié le 21 abril 2015

Développement local et communautaire

Compressions dans les régions: exaspération contre le gouvernement Couillard

La coalition Touche pas à mes régions! se dit exaspérée par les compressions du gouvernement Couillard dans les régions du Québec et parle de saccage des outils régionaux. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la fermeture des Forums jeunesse, annoncée plus tôt cette semaine.

Source: La Presse, publié le 23 avril 2015

Économie – Finances – Travail

Libre- échange avec l’Europe – Une bonne affaire pour le Québec, dit Philippe Couillard

Alors que des manifestants protestaient contre l’accord de libre-échange Canada-Union européenne, demandant au premier ministre Philippe Couillard de veiller à ce qu’il ne soit pas ratifié, ce dernier a assuré qu’au contraire, cet accord était bon pour le Québec et qu’il espérait qu’il entre en vigueur le plus rapidement possible.

Source : Le Devoir, publié le 21 avril 2015

Le Québec est «enchaîné», affirme Philippe Couillard 

Le plan économique du gouvernement libéral passe principalement par l’assainissement des finances publiques. De nombreux syndiqués de la fonction publique s’étaient déplacés pour l’accueillir devant le Centre Sheraton à Montréal.

Source : Journal de Montreal, publié le 20 avril 2015

Programme des travailleurs étrangers temporaires : le CPQ demande au gouvernement fédéral de modifier son approche

Le Conseil du patronat du Québec (CPQ) a de sérieuses préoccupations quant à l’impact des changements proposés par le fédéral au programme des travailleurs étrangers temporaires qui, selon le site d’Emploi et Développement Social Canada (EDSC), devraient entrer en vigueur au Québec le 30 avril. Le CPQ invite le gouvernement fédéral à discuter avec le Québec de modifications à être apportées, afin de trouver des solutions acceptables qui tiendront compte de la réalité des entreprises québécoises.

Source : CNW Telbec, publié le 20 avril 2015

Travailleurs étrangers temporaires : la FCEI demande au gouvernement fédéral de reporter l’échéance du 30 avril

Ayant appris récemment via le site Web d’Emploi et Développement social Canada que « [dès] le 30 avril 2015, les réformes à apporter au [Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET)] qui ont été annoncées en juin 2014 seront mises en œuvre pour les employeurs embauchant des [travailleurs étrangers temporaires (TET)] pour des postes situés au Québec »1, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) demande au gouvernement fédéral de sursoir à cette décision, de reporter l’échéance du 30 avril et de négocier des aménagements propres au Québec.

Source : CNW Telbec, publié le 20 avril 2015

Travailleurs étrangers temporaires – Québec dénonce l’intransigeance d’Ottawa

C’est l’impasse entre Québec et Ottawa au sujet des travailleurs temporaires étrangers, dont Ottawa restreindra l’arrivée au pays à compter du 30 avril.

La ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, et le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, ont dénoncé, lundi, cette décision unilatérale du nouveau ministre fédéral de l’Emploi et du Développement social, Pierre Poilievre, qui n’a pas daigné rencontrer les ministres québécois avant de mettre en oeuvre cette réforme.

Source : Le Devoir, publié le 21 avril 2015

Après nous le déluge

Avec un maigre surplus de 1,4 milliard et une toute petite réserve pour imprévus, le ministre des Finances, Joe Oliver, n’a pas seulement joué l’équilibriste avec les finances publiques, il a verrouillé plus solidement les menottes mises aux poignets des futurs gouvernements par les conservateurs.

On ne le dira jamais assez : en comptant, pour équilibrer son budget, sur la vente d’actifs importants, le surplus de la caisse de l’assurance-emploi, une réserve pour éventualités réduite comme peau de chagrin, une évaluation optimiste du risque économique et j’en passe, le ministre Oliver a fait un pari risqué. Il suffit qu’un seul de ces astres ne s’aligne pas comme il l’espère pour qu’Ottawa se retrouve dans le rouge.

Source: Le Devoir, publié le 25 avril 2015

Publications récentes :