02
février
2015
Semaine du 26 janvier au 1er février 2015

Nouvelles de nos membres et de la Coalition

250 000 $ pour le secteur des services aux personnes de Montréal – La Fiducie du Chantier de l’économie sociale investit dans le projet de la coopérative de services Enfance Famille

C’est avec plaisir que la Fiducie du Chantier de l’économie sociale annonce un investissement total de 250 000 $ sous forme de capital patient opération dans le projet de la coopérative de services Enfance Famille dans Montréal. Cet investissement contribuera à la mise en place d’un guichet unique provincial d’accès aux services de garde.

Source : CNW Telbec, publié le 29 janvier 2015

Section spéciale : Modifications réglementaires à l’aide sociale

Un nouveau front politique en aide sociale

Le gouvernement de Philippe Couillard confirmera mercredi sa volonté de modifier six mesures du programme d’aide sociale. Un nouveau front politique s’ouvrira alors officiellement au Québec.

Les modifications paraîtront dans la Gazette officielle du Québec, la publication par laquelle le gouvernement québécois fait part de ses intentions ou rend officielles ses décisions. Dans ce cas-ci, il s’agira d’intentions, puisqu’une période de consultations suivra.

Source : Le Soleil, publié le 27 janvier 2015

Québec resserre son programme d’aide sociale

Québec modifiera certaines modalités de son programme d’aide sociale afin d’économiser 11 à 15 millions de dollars, a annoncé le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

François Blais soutient que le gouvernement veut ainsi mettre un terme à des « incohérences » et régler des « problèmes d’équité » entre ceux qui reçoivent des prestations et ceux qui travaillent, mais qui n’ont qu’un faible revenu.

Source : Radio Canada publié le 28 janvier 2015

Aide sociale – Les nouvelles restrictions visent plus de 16 500 personnes

Les quelque 16 500 Québécois qui risquent d’être touchés par les nouvelles coupes à l’aide sociale n’ont rien des profiteurs qu’imaginent certains, plaident les groupes sociaux actifs dans le domaine.

Source : Le Devoir, publié le 29 janvier 2015

Les modifications à l’aide sociale unanimement dénoncées par le milieu communautaire

La réforme du programme d’aide sociale suscite du mécontentement au Bas-Saint-Laurent. Plusieurs organismes communautaires qui viennent en aide aux plus démunis craignent de ne pouvoir répondre à la demande. C’est le cas des dirigeants de la Table régionale des organismes communautaires du Bas-Saint-Laurent. « C’est certain qu’on va voir un effet direct puisqu’il y aura plus de demandes probablement »,martèle la coordonnatrice de l’organisme, Véronique Thibault.

Source : Radio Canada publié le 28 janvier 2015

Aide sociale : les modifications proposées sont mal reçues

Les changements proposés à l’aide sociale par le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, sont très mal accueillis par les responsables de groupes communautaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Source : Radio Canada publié le 28 janvier 2015

Augmentons l’itinérance – Une aide sociale insuffisante

À la suite du projet de modification du programme d’aide sociale annoncé aujourd’hui par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MESS), l’Association québécoise des centres d’intervention en dépendance (AQCID) déplore les coupures qui engendreront une augmentation significative de l’itinérance.

Source : AQCID, publié le 28 janvier 2015

Projet de modification du règlement d’aide sociale – Peu d’économies, mais un lourd potentiel de désastres

Concernant le projet de modification du règlement d’aide sociale, le Collectif pour un Québec sans pauvreté ne digère pas que le gouvernement du Québec puisse avoir l’insolence de faire des économies de bouts de chandelles sur le dos des personnes assistées sociales, lesquelles doivent vivre avec des revenus ne leur permettant pas de couvrir les besoins de base reconnus.

Source : CNW Telbec, publié le 27 janvier 2014

Plutôt que de s’occuper des « vraies affaires » à l’aide sociale, le ministre Blais propage des idées fausses

Ce matin, avait lieu une conférence de presse réunissant des personnes assistées sociales et des travailleurs-euses précaires à l’initiative de plusieurs organismes communautaires montréalais. Leur objectif : faire reculer le ministre Blais dans son intention de sabrer encore dans les programmes d’aide sociale.

Source : ATD Quart Monde, publié le 27 janvier 2015

Coupures à l’aide sociale – Une manœuvre populiste pour faire oublier les vrais problèmes, constate le SFPQ

Les récentes annonces du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, renforceront les préjugés et la stigmatisation dont sont victimes les prestataires d’aide de dernier recours, déplore le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ). « Encore une fois, le gouvernement fait subir les coupures aux personnes les moins nanties de la société. Ces mesures, notamment celles qui pénalisent les prestataires qui partagent leur logement, sont particulièrement odieuses de la part d’un ministère soi-disant de la Solidarité sociale. Le ministre affirme vouloir favoriser la réintégration au marché du travail. Or, c’est exactement le contraire qui se passe lorsqu’on prive les gens du minimum vital », s’indigne la présidente générale du SFPQ, madame Lucie Martineau.

Source : CNW Telbec, publié le 29 janvier 2015

Changements à l’aide sociale – Le gouvernement libéral ne fait rien pour aider les plus pauvres de notre société

Le député de Rimouski et porte-parole de l’opposition officielle en matière de lutte à la pauvreté, de solidarité et d’économie sociale, Harold LeBel, s’inquiète des impacts des nouvelles compressions du gouvernement dans le programme d’aide sociale.

Source : CNW Telbec, publié le 28 janvier 2014

Réforme à l’aide sociale – « Où est passé le François Blais qui défendait les pauvres? » – Françoise David

La porte-parole de Québec solidaire et députée de Gouin, Françoise David somme le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, de retirer les mesures de réforme à l’aide sociale annoncées ce matin et de consacrer ses efforts à la diminution des inégalités et de la pauvreté.

Source: Portail Québec, publié le 28 janvier 2015

Aide sociale et crise de l’emploi

Ainsi donc, si le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale François Blais réussit à imposer ses visées, le gouvernement serrera la vis aux «profiteurs du système». Comment? En restreignant l’accès aux prestations d’aide sociale et en diminuant les montants versés à certaines catégories de prestataires.

Source: Huffington Post, publié le 1er février 2015

Insertion et intégration en emploi

Plus des jeunes sur l’aide sociale

Le nombre de jeunes de moins de 25 ans bénéficiaires de l’aide sociale a fait un bond marqué de 14,4 % depuis un an, selon un rapport gouvernemental. Pour plusieurs, ce sont les ratés de l’économie québécoise qui poussent les jeunes vers l’aide sociale. François Blais, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, blâme directement le piètre état du marché de l’emploi au Québec.

Source : Journal de Montréal, publié le 26 janvier 2015

Le BS et le bon sens

Présentement, si on exclut quelques programmes de réinsertion, l’assistance sociale est binaire: on en reçoit ou on travaille.

Pourquoi ne pas permettre aux bénéficiaires de l’assistance sociale de travailler à temps partiel? Tout revenu gagné serait déduit en partie de leur chèque. Idéalement, seulement la moitié de leurs gains d’emplois serait déduite de leur chèque d’aide sociale afin de promouvoir le retour à l’emploi.

Source: La Presse, publié le 30 janvier 2015

Formation et éducation

Formation de la main-d’oeuvre: Québec veut faire le ménage

La prochaine session parlementaire sera l’occasion de remanier les programmes de formation de la main-d’oeuvre afin qu’ils correspondent davantage aux besoins du marché du travail.

À l’issue du caucus de deux jours de son équipe, qui préparait la rentrée parlementaire du 10 février, M. Couillard a également assuré que l’équilibre sera finalement atteint dans le budget du printemps prochain. «L’hémorragie est enfin contrôlée», a dit M. Couillard, rappelant que le Québec sortirait de six années de déficit.

Source: La Presse, publié le 28 janvier 2015

Le milieu communautaire pourrait faire la grève

Le jour même de la publication dans Le Nouvelliste de sa déclaration sur l’impact dramatique des mesures d’austérité libérales sur COMSEP, le 15 janvier dernier, sa coordonnatrice, Sylvie Tardif, recevait un appel du cabinet du ministre responsable de la région, Jean-Denis Girard, l’invitant à passer à son bureau. La rencontre a eu lieu vendredi dernier.

Source: Le Nouvelliste, publié le 27 janvier 2015

Journée de l’alphabétisation familiale : « Parlez, chantez et lisez avec vos enfants »

Le 27 janvier 2015 se déroule la Journée de l’alphabétisation familiale. À cette occasion, la Fondation pour l’alphabétisation, en collaboration avec ABC Alpha pour la vie Canada, sollicite près de 150 organismes québécois et invite les familles à vivre des activités ludiques autour de la lecture. Stimuler l’imaginaire et le goût d’apprendre, voilà la mission que s’est donnéeABC Alpha pour la vie Canada pour qui l’alphabétisation ne réside pas uniquement dans la lecture et l’écriture, mais bien dans l’aptitude à comprendre le monde qui nous entoure

Source : École Branchée, publié le 27 janvier 2015

Éducation – Savoir et austérité

Quel impact auront les compressions sur la qualité de l’enseignement universitaire?. Moins de sous, donc moins de profs, moins de livres, moins de diplômés. Et moins de recherche et de qualité de l’enseignement universitaire, très certainement. L’équation liant un financement adéquat et le succès de l’entreprise universitaire semble facile à faire, nul besoin d’un doctorat en mathématiques, semblent croire les recteurs et la communauté de l’enseignement supérieur.

Source : Le Devoir, publié le 31 janvier 2015

Promotion et défense des droits

Immigration – Québec veut une réforme inspirée d’Ottawa

Une réforme majeure de l’immigration, en partie inspirée par Ottawa, est en préparation au Québec. Le temps est venu de remettre en question le modèle québécois d’immigration, d’examiner la façon dont le Québec sélectionne, accueille et intègre les étrangers au marché du travail, selon la ministre de l’Immigration, Kathleen Weil, qui entreprend mercredi un marathon de consultations qui durera toute l’année.

Source : Le Devoir, publié le 26 janvier 2015

La ministre Kathleen Weil amorce les auditions publiques sur l’immigration, la diversité et l’inclusion

La ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Mme Kathleen Weil, amorce aujourd’hui les auditions publiques de la Commission des relations avec les citoyens portant sur la nouvelle politique québécoise en matière d’immigration, de diversité et d’inclusion. La ministre a indiqué que la consultation en ligne se poursuivrait jusqu’à la fin des auditions, le 10 février prochain. La population du Québec est invitée à répondre au questionnaire en ligne ou à formuler un commentaire sur le site de l’Assemblée nationale.

Source : Portail Québec, publié le 28 janvier 2015

Politique québécoise en matière d’immigration, de diversité et d’inclusion – L’adéquation formation-emploi est au cœur de l’intégration des immigrants

Participant aujourd’hui aux consultations publiques sur la prochainepolitique québécoise en matière d’immigration, de diversité et d’inclusion, Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) a présenté devant la Commission des relations avec les citoyens une série d’orientations que le Québec devra, selon l’association, privilégier pour réussir la pleine intégration des immigrants. Au cours de la prochaine décennie, la population active va diminuer.

Source : CNW Telbec, publié le 30 janvier 2015

Immigration – Les libéraux invités à préciser les «valeurs communes»

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) craint que le gouvernement Couillard renforce le malaise de la population à l’égard de l’immigration, voire qu’il lui confère un caractère normal.

Source : Le Devoir, publié le 29 janvier 2015

Drainville veut bonifier l’aide sociale de 130 millions de dollars

Le candidat à la chefferie du Parti québécois Bernard Drainville propose que les conjoints habitant ensemble qui sont bénéficiaires de l’aide sociale ne voient plus leurs prestations amputées. « L’État n’a pas à pénaliser deux personnes qui sont en amour », a déclaré Bernard Drainville en présentant quatre propositions pour bonifier la solidarité sociale alors qu’il était accompagné d’un cinquième élu péquiste à l’appuyer, la députée d’Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier.

Source : Le Devoir, publié le 28 janvier 2015

La zone grise de la maison de chambres

Dernière étape avant la rue et première option pour s’en sortir, la maison de chambres est un carrefour de la souffrance. D’où l’importance de s’en occuper davantage, plaide le milieu communautaire.

Source : Le Devoir, publié le 30 janvier 2015

Développement local et communautaire

Avenir des CDEC et CLD – Le développement économique de Montréal est en jeu

Le maire de Montréal doit décider d’ici la fin du mois du sort des corporations de développement économique et communautaire (CDEC) et des centres locaux de développement (CLD) de la métropole du Québec. On ne sait toujours pas combien d’organismes de développement économique seront conservés ni dans quels arrondissements ils seront situés, encore moins combien d’experts en développement pourront préserver leur emploi.

Source : CNW Telbec publié le 26 janvier 2015

Investissements gouvernementaux en économie sociale dans la région métropolitaine pour 2014-2015 – Le ministre Robert Poëti annonce un investissement pour le démarrage de douze projets novateurs

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, Robert Poëti, annonce des investissements totalisant 600 000 $ pour soutenir douze projets et entreprises d’économie sociale sur le territoire de la région métropolitaine. Ces initiatives originales permettront de créer, consolider ou développer des entreprises, en plus de maintenir ou de créer des emplois. Ce financement provient du Fonds d’initiative et de rayonnement de la métropole, administré par le Secrétariat à la région métropolitaine.

Source : CNW Telbec, publié le 28 janvier 2015

Économie – Finances – Travail

Une pénurie? Quelle pénurie?

Encore mal documentée, la rareté de la main-d’œuvre pourrait être un mal pour un bien. En dépit de l’importance grandissante qu’on y accorde, la rareté de main-d’œuvre reste mal documentée au Québec, comme au Canada, et pourrait ne pas être aussi terrible qu’on le dit, surtout si elle permet d’améliorer le sort des travailleurs et de forcer les entreprises à s’attaquer à leur problème de productivité.

Source : Le Devoir, publié le 31 janvier 2015

Une aide venue de l’étranger

La région de Québec s’intéresse de plus en plus aux travailleurs immigrants. Le gouvernement Couillard entend réformer les règles d’immigration dans l’espoir, notamment, qu’elles permettent de mieux répondre aux problèmes de rareté de main-d’oeuvre. Moins habituée que d’autres à accueillir des travailleurs étrangers, la région de Québec compte aujourd’hui de plus en plus sur leur aide en la matière.

Source : Le Devoir, publié le 31 janvier 2015

Le taux de chômage au Canada revu à la hausse

Le taux de chômage a été de 6,7 % en décembre 2014, selon Statistique Canada, qui avait initialement annoncé une estimation de 6,6 %. L’agence fédérale a effectué cette mise à jour à la suite d’une révision des données du recensement utilisées pour calculer le taux. Les données sur la progression de l’emploi pour 2014 ont également changé et font maintenant état de 121 000 emplois gagnés l’an dernier plutôt que 186 000, tel qu’estimé plus tôt ce mois-ci. Les révisions s’appuient sur le recensement de 2011, tandis que les estimations initiales avaient été établies à partir de celui de 2006.

Source : Le Devoir, publié le 29 janvier 2015

Emplois – Legault accuse Couillard d’avoir menti

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, attaque de face le gouvernement libéral sur le front de l’emploi. Le Parti libéral du Québec faillira à coup sûr à réaliser sa promesse électorale de créer 250 000 emplois en cinq ans, pense M. Legault, rappelant que le Québec a subi une perte de 18 000 emplois au cours des neuf derniers mois. « Se faire remplir, on n’aime pas ça », a-t-il lancé lors d’un cocktail réunissant une centaine de militants caquistes lundi soir.

Source : Le Devoir, publié le 27 janvier 2015

Le pétrole et le secteur de la fabrication font reculer le PIB

Le recul de 0,2 % pourrait fournir un argument à la Banque du Canada pour réduire encore son taux directeur. Les observateurs prudents diront qu’il faut prendre avec un grain de sel le portrait économique d’un seul mois, mais le repli de l’économie qui a eu lieu au mois de novembre a été suffisamment évocateur vendredi pour que le dollar canadien touche un creux de six ans.

Source : Le Devoir, publié le 31 janvier 2015

Rentrée parlementaire – Une autre session sous le signe de l’économie

Le premier ministre Stephen Harper tente de donner le ton à la reprise des travaux parlementaires de ce lundi en promettant que son gouvernement va se concentrer sur l’emploi et la sécurité économique.

Source : Le Devoir, publié le 27 janvier 2015

L’économie québécoise toujours fragile

Pour 2015, le Québec a besoin d’une stratégie de relance, selon l’Institut de recherche en économie contemporaine (IREC).

Dans un bilan économique de 2014 assorti de pistes de solution pour 2015, l’IREC soutient que le Québec aurait intérêt à imiter l’Ontario et les États-Unis. Nos voisins «combinent des politiques de la demande et de l’offre pour relancer l’emploi et faciliter la transition vers l’économie du 21e siècle, plus soutenable», a relevé la note de l’IREC publiée hier.

Source : Journal de Montréal, publié le 26 janvier 2015

Publications récentes :