13
octobre
2015
Semaine du 5 au 11 octobre 2015

Élections fédérales

Plateforme électorale des organisations nationales et chercheurs universitaires en éducation des adultes : remettons sur les rails le développement de l’éducation des adultes au Canada

Un regroupement d’organisations et de chercheurs de partout au pays a invité les partis politiques à se prononcer sur l’éducation des adultes au Canada, particulièrement en matière de développement des compétences. Trois partis ont répondu jusqu’à présent.

Source: CDEACF, non daté 

Justin Trudeau promet de sortir 60 000 enfants québécois de la pauvreté

Le chef libéral Justin Trudeau s’est arrêté au Stade olympique de Montréal mardi matin pour tenter d’évoquer une image forte. Trudeau vantait son plan d’allocations familiales comme l’outil parfait pour sortir des milliers d’enfants de la pauvreté. Il a invité les journalistes qui couvrent sa campagne à imaginer le stade rempli d’enfants, de 60 000 enfants québécois, le nombre d’enfants qu’il calcule qu’un gouvernement libéral sortirait de la pauvreté.

Source : Le Devoir, publié le 6 octobre 2015

Autochtones – Mulcair veut rapprocher les «deux Canada»

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, s’engage à transformer radicalement les relations d’Ottawa avec les peuples autochtones. Il offre comme garantie de son engagement la création, s’il est élu premier ministre, d’un comité du cabinet qu’il présiderait lui-même et qui s’assurerait que toutes les décisions prises par son gouvernement respectent les droits inhérents et ceux issus de traités avec les Premières Nations.

Source : Le Devoir, publié le 8 octobre 2015

Harper promet un programme de congé parental plus flexible

Le chef du Parti conservateur propose, s’il est réélu à la tête du gouvernement fédéral, de permettre aux parents d’étaler les prestations d’assurance-emploi pour un congé de maternité ou un congé parental sur 18 mois.

Présenté par sa femme, Laureen, Stephen Harper a fait cette promesse lors d’un passage à Saskatoon, mercredi. Les parents pourraient toucher des prestations à taux maximal pendant 35 semaines, ou encore les recevoir, à taux moindre, pendant un maximum de 61 semaines.

Source : Radio-Canada, publié le 7 octobre 2015

Un face-à-face Duceppe-Laverdière s’échauffe – Lors d’un débat dans Laurier–Sainte-Marie, le chef du Bloc a accusé le NPD de vouloir « piger » dans la caisse d’assurance-emploi

Le sort des chômeurs et des retraités a donné droit à de vigoureux échanges mercredi midi entre le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, et la candidate néodémocrate Hélène Laverdière lors d’un débat organisé dans Laurier–Sainte-Marie, où ils tentent de se faire élire.

Source : Le Devoir, publié le 8 octobre 2015

Insertion et intégration en emploi

Discrimination à l’embauche pour les immigrants

« Il y a des décisions courageuses à prendre. Il faut arrêter de faire l’autruche. » Haroun Bouazzi, de l’Association des musulmans et des Arabes pour la laïcité au Québec, dénonce des lourdeurs dans les processus de sélection d’entreprises, qui nuisent à l’embauche d’immigrants. Dans le contexte où l’Assemblée nationale du Québec vient de voter une motion contre l’islamophobie, Catherine Perrin anime une discussion sur l’intégration difficile des nouveaux arrivants au pays.

Source: Radio-Canada, publié le 5 octobre 2015

« Moi, mon avenir », un outil d’exploration pour nourrir les aspirations professionnelles des jeunes

C’est avec fierté que le Comité régional pour la valorisation de l’éducation (CREVALE) procédait ce matin, à la salle L’Envol de Joliette, au lancement du site Web moimonavenir.com. Inspiré d’un outil créé en 2007 par le CREVALE, « Je gagne à me connaître et à connaître les emplois de ma région » et d’une demande de mise à jour de la part de l’instance régionale de concertation en persévérance scolaire et réussite éducative (IRC) des Laurentides – Partenaires pour la réussite éducative dans les Laurentides (PREL) –, « Moi, mon avenir » poursuit l’objectif d’agir sur la motivation des jeunes face à leur parcours scolaire. Ils y trouveront une belle occasion d’amorcer une réflexion sur leurs aspirations professionnelles, leurs talents et leurs aptitudes.

Source : Le Journal de Joliette, publié le 5 octobre 2015

Formation et éducation

Campagne « 30 jours pour sauver les CEP »

Les Centre d’Éducation Populaire (CEP) sont menacés de fermeture à cause des coupures imposées dans le milieu de l’éducation!

Les six centres d’éducation populaire de Montréal (CEP) sont présentement menacés de fermeture à cause du refus du ministre de l’Éducation François Blais de leur accorder un financement annuel de 750 000 $. Ces centres viennent en aide de façon quotidienne à plus de 6000 familles réparties dans les quartiers les plus défavorisés de Montréal.

Source: CDEACF, publié le 7 octobre 2015

Rentabiliser l’aide aux pauvres

Les centres d’éducation populaire sont menacés de fermeture et doivent fournir un « plan d’affaires viable » au ministère de l’Éducation d’ici la fin octobre. Les six centres de Montréal doivent ainsi trouver de 600 000 à 750 000 dollars de revenus supplémentaires. La demande est absurde, selon Armandine Siess, directrice adjointe du Comité social Centre-Sud, rencontrée par Hugo Lavoie. Elle a accepté d’imaginer avec lui des façons tout aussi absurdes de rentabiliser les activités de son centre.

Source: Radio-Canada, publié le 5 octobre 2015

Il faut sauver le PEC

Les six centres d’éducation populaire (CEP), installés depuis plus de 40 ans dans autant d’ex-quartiers ouvriers montréalais, sont menacés de fermeture. Ces Centres ont été créés dans l’orbite du grand souffle en faveur de l’éducation qui alors balayait le Québec. À contrecoeur, la CSDM qui les finançait et les logeait gratuitement, pendant toutes ces années, a dû cesser de le faire, aux prises avec les compressions qui lui sont imposées.

Source: Le Devoir, publié le 8 octobre 2015

Les enseignants mènent le bal

Les enseignants maintiennent la pression sur le gouvernement, devant des négociations qui font du surplace. La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) annonce ce jeudi qu’une deuxième journée de grève aura lieu de manière rotative, les 26, 27 et 28 octobre, selon le choix des syndicats affiliés.

Source : Le Devoir, publié le 8 octobre 2015

Promotion et défense des droits

Journée internationale du refus de la misère – Construire un avenir durable : S’unir pour mettre fin à la pauvreté et à la discrimination

Construire un avenir durable exige d’intensifier nos efforts pour éliminer l’extrême pauvreté et la discrimination, et pour assurer que chacun puisse exercer pleinement ses droits fondamentaux. La pleine participation des personnes vivant dans la pauvreté, en particulier aux décisions qui affectent leurs vies et leurs communautés, doit être au centre des politiques et des stratégies visant à bâtir un avenir durable. De cette façon, nous pouvons garantir que notre planète et nos sociétés peuvent répondre aux besoins et aux aspirations de tous — et pas seulement à ceux de quelques privilégiés — pour cette génération et les générations futures.

Source: Refuser la misère, non daté

Le plus grand rassemblement mondial de la société civile, à Montréal en 2016 !

Le Collectif Forum social mondial (FSM) 2016 a procédé ce matin au dévoilement de cette initiative d’envergure planétaire. Le Forum social mondial se tiendra au centre-ville de Montréal, du 9 au 14 août 2016. Carminda Mac Lorin et Raphaël Canet, co-coordonnateurs du FSM 2016, Chico Whitaker, cofondateur du Forum social mondial, Monique Lavallée, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable du développement social, communautaire et de l’itinérance, ainsi que Melissa Mollen Dupuis, co-organisatrice de Idle No More ont chacun pris la parole pour exprimer leur enthousiasme face à la venue du FSM à Montréal.

Source : Fsm2016, publié le 5 octobre 2015

La manifestation de samedi laisse Couillard de glace

Le poids de plusieurs dizaines de milliers de travailleurs descendus dans les rues de Montréal, samedi, pour réclamer une meilleure convention collective ne semble pas faire plier le gouvernement de Philippe Couillard : le premier ministre a insisté, dimanche, sur l’importance d’un « règlement négocié » et de l’ouverture des représentants syndicaux.

Source : Le Devoir, publié le 5 octobre 2015

Montréal – Près de 63% des locataires d’OSBL sont issus de l’itinérance

Une enquête menée par la Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM) révèle que 63 % des locataires qui y résident ont pu sortir de l’itinérance pour au moins cinq ans, un résultat que viennent mettre en péril le retrait et la réduction des subventions au logement social opérés par les gouvernements d’Ottawa et de Québec.

Source : Le Devoir, publié le 5 octobre 2015

Front commun: début de la grève tournante le 26 octobre

Le gouvernement Couillard affiche sa volonté d’accélérer le rythme des négociations, particulièrement dans le secteur de la santé et de l’éducation primaire et secondaire, selon diverses sources syndicales. Parallèlement aux négociations, le Front commun syndical entend exercer le mandat de six jours de grève tournante qu’il a obtenu de ses 400 000 membre

Source : Québec Huffington Post, publié le 8 octobre 2015

Opinion: Implementing the Godbout report would lead Quebec in the wrong fiscal direction

The Quebec government is currently rethinking our tax system. However, we can see which options are being considered by looking at what a government-commissioned report by economist Luc Godbout is proposing. It has us very worried about the future of our society.

Source: The Gazette, publié le 5 octobre 2015

L’IEDM et la pauvreté : quelques problèmes

Il y a quelques semaines, les chercheurs Yanick Labrie, Youcef Msaid et Alexandre Moreau de l’Institut économique de Montréal (IEDM) ont publié une note sur la persistance de la pauvreté. La première conclusion de la note mise de l’avant par l’IEDM (notamment dans son communiqué) est que seulement 1,5 % des gens vivent de façon prolongée dans la pauvreté au Canada et que ce taux serait en baisse.

Source: Journal de Montréal, publié le 7 octobre 2015

Recul historique de la pauvreté dans le monde, sauf en Afrique

L’extrême pauvreté devrait reculer cette année à un niveau sans précédent et frapper moins de 10% de la population mondiale en dépit d’une situation encore «très inquiétante» en Afrique, selon un rapport de la Banque mondiale (BM) publié dimanche. Selon les projections de la BM, quelque 702 millions de personnes, soit 9,6% de la population mondiale, vivent sous le seuil de pauvreté, que l’institution a d’ailleurs relevé de 1,25 à 1,90 dollar par jour pour tenir notamment compte de l’inflation. Si la tendance est à une nette baisse en Asie orientale ou en Amérique du Sud, l’extrême pauvreté s’enracine en Afrique subsaharienne, où elle frappe encore cette année 35,2% de la population.

Source : Agence France-Presse, publié le 5 octobre 2015

Développement local et communautaire

L’entrepreneuriat collectif: une force pour la Gaspésie

Le Pôle d’économie sociale Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine estime que l’entrepreneuriat collectif représente une force pour développer la région.

L’organisme a tenu son assemblée régionale sur le thème « Entreprendre collectivement | L’avenir de notre région », en présence de plus de 70 participants formés d’entreprises collectives, d’élus et de divers organismes de la région.

Une fois l’assemblée générale de fondation effectuée avec les membres du Pôle, la journée s’est entamée officiellement avec la conférence d’ouverture de Jean-Martin Aussant, nouveau directeur général du Chantier de l’économie sociale : « Il y a trois piliers pour la prospérité économique d’une région : le gouvernemental, le privé et le collectif… ce dernier étant celui qui peut souvent faire une différence concrète dans nos collectivités », a-t-il souligné.

Source : L’Avantage, publié le 8 octobre 2015

Économie – Finances – Travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail au Québec

Le Bulletin mensuel sur le marché du travail au Québec rend compte à chaque mois de l’évolution de l’emploi, de la population active et du chômage. Y figurent de l’information par région et par secteur d’activité, ainsi que des comparaisons avec le Canada et l’Ontario.

Source: Emploi-Québec, publié le 9 octobre 2015

L’économie canadienne a créé 12000 emplois en septembre

L’économie a permis la création de 12 000 nouveaux emplois au Canada en septembre, mais le taux de chômage a augmenté à son plus haut niveau depuis février 2014, parce qu’un plus grand nombre de personnes se sont mises à la recherche de travail, a indiqué vendredi Statistique Canada.

Source : Les Affaires, publié le 9 octobre 2015

70 000 emplois à pourvoir d’ici 3 ans à Québec

Il y aura 70 000 emplois à pourvoir d’ici trois ans à Québec et la capitale compte sur une nouvelle campagne de promotion pour séduire des travailleurs et des entrepreneurs de l’extérieur.

«On a 70 000 emplois à combler d’ici trois ans et il y a déjà 1000 emplois actuellement affichés à Emploi-Québec. On a besoin de main-d’œuvre. Donc, il faut agir rapidement. Et en plus, on a un défi démographique et l’immigration ne suffit pas.»

Source : Journal de Montréal, publié le 9 octobre 2015

Croissance au ralenti – Le Canada n’est pas épargné

Le FMI révise à la baisse ses prévisions de croissance pour le pays en raison des prix déprimés du pétrole et de la faible demande pour les matières premières.

Prenant acte du ralentissement de l’économie mondiale, mais surtout de la chute du prix des matières premières, le Fonds monétaire international révise encore une fois à la baisse ses prévisions de croissance économique au Canada pour cette année et l’année prochaine.

Source : Le Devoir, publié le 7 octobre 2015

Le Canada demeure plus prospère que le Québec, selon le CPQ – L’organisme patronal attribue la note B+ au pays contre C à la province

Le Canada est en meilleure santé financière que le Québec, répète le Conseil du patronat du Québec (CPQ) dans son Bulletin de la prospérité publié jeudi. Cette année, l’ensemble du pays mérite la note de B+, tandis que la province doit se contenter d’un maigre C.

Aussi, sans grande surprise, l’organisme patronal plaide notamment pour des allégements fiscaux qui peuvent profiter à l’ensemble de ses membres et fait une nouvelle fois de la paperasserie son cheval de bataille.

Source : Le Devoir, publié le 9 octobre 2015

L’emploi poursuit sa glissade dans les secteurs public et parapublic

L’emploi dans les secteurs public et parapublic québécois poursuit sa glissade, selon des données tout juste compilées obtenues par Le Soleil. Sur une base annuelle, la baisse correspond à une réduction de 1484 «équivalents à temps complet».

Source : La Presse, publié le 5 octobre 2015

Publications récentes :