14
décembre
2015
Semaine du 7 au 13 décembre 2015

Nouvelles de nos membres et de la Coalition

La CSN fière de contribuer à la TCRI

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) est fière de contribuer à l’accueil et à l’intégration des réfugiés syriens qui sont attendus au Québec en versant un montant de 10 000 dollars à la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (TCRI).

Réunis à Québec la semaine dernière, les délégué-es du conseil confédéral ont accueilli Stephan Reichhold, directeur de la TCRI, avec qui la CSN collabore activement depuis plus d’une trentaine d’années dans l’accueil et le soutien apporté aux réfugié-es.

Source: CSN, publié le 7 décembre 2015

Insertion et intégration en emploi

Québec invite les entreprises à contribuer à l’intégration en emploi des réfugiés

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad, et la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Mme Kathleen Weil, ont lancé un appel à la mobilisation des entreprises pour qu’elles participent à l’intégration en emploi des personnes réfugiées qui s’établiront au Québec prochainement.

Source : Portail Québec publié le 8 décembre 2015

Des emplois pour les 25 000 réfugiés

Dès la semaine prochaine, des milliers de réfugiés syriens arriveront au pays. Et vous avez été nombreux à leur offrir des vêtements ou des dons en argent. Mais des intervenants se demandent maintenant qui leur offrira un emploi. Un dossier délicat.

Source : Radio-Canada, publié le 7 décembre 2015

Formation et éducation

Le boom de l’école alternative

L’école alternative a la cote. Rien qu’à Montréal, deux écoles se sont tournées vers la pédagogie alternative depuis deux ans, quatre autres sont en voie de le faire et plus d’une vingtaine de projets sont sur les rails à l’échelle du Québec. Ce regain de popularité a gagné Saint-Nom-de-Jésus, une école d’Hochelaga-Maisonneuve qui vient d’annoncer l’ouverture d’un volet alternatif dès septembre prochain.

Source : Le Devoir, publié le 8 décembre 2015

Promotion et défense des droits

Des manifestants dénoncent la réforme annoncée de l’aide sociale

Le ministre Sam Hamad a reçu la visite de manifestants critiques de la réforme annoncée de l’aide sociale qui pourrait priver certains prestataires de la moitié de leur chèque mensuel. (Québec) Le ministre Sam Hamad a reçu la visite de manifestants critiques de la réforme annoncée de l’aide sociale qui pourrait priver certains prestataires de la moitié de leur chèque mensuel.

Source : La Presse, publié le 8 décembre 2015

Les organismes en défense des droits de la personne de la région se regroupent

C’est la Journée internationale des droits de la personne. Dans la région, neuf organismes en défense des droits se sont regroupés pour parler de l’aide qu’ils apportent aux citoyens. Ils ont voulu ainsi souligner que les droits de certaines personnes en Abitibi-Témiscamingue, comme ailleurs dans la province, sont bafoués.

Source : Radio-Canada, publié le 10 décembre 2015

Des enseignants mécontents perturbent la conférence du ministre de l’Éducation

Des enseignants en colère se sont invités à la conférence que devait donner à Montréal le ministre de l’Éducation, François Blais, devant le Conseil du patronat. Ils déplorent qu’il soit, selon eux, davantage à l’écoute du privé que du personnel et des élèves.

Le ministre avait accepté l’invitation du Conseil du patronat pour discuter des priorités du gouvernement Couillard en matière d’éducation dans le cadre d’un dîner-conférence « exclusif » à l’intention des membres, qui devaient payer 95 $ chacun pour l’entendre.

Source : Radio-Canada, publié le 7 décembre 2015

Entente de principe avec les professeurs

Nouvelle entente de principe entre Québec et des salariés du secteur public : les professeurs de cégep pourront se prononcer jeudi sur un projet d’accord pour les clauses dites « sectorielles » de leur convention collective. Mais bien du travail demeure en ce qui a trait aux éléments salariaux.

Source : Le Devoir, publié le 8 décembre 2015

Le Front commun décrète une journée de grève panquébécoise

La plupart des écoles, établissements de santé et ministères québécois seront touchés par une grève des employés de l’État, mercredi, alors que le Front commun a annoncé une grève d’une journée et que la Fédération autonome de l’enseignement amorcera alors une séquence de trois journées de grève consécutives.

Source : Le Devoir, publié le 9 décembre 2015

Des conditions salariales sous pression depuis 35 ans

L’offre salariale du gouvernement du Québec à ses salariées syndiquées s’inscrit dans une trame historique peu édifiante, qui remonte à 1979. Elle correspond à rien de moins qu’un mauvais traitement salarial. Pourquoi en est-il ainsi ? Peut-être parce qu’il s’agit de secteurs — l’éducation, la santé, les services de garde — où les femmes comptent pour plus de 75 % du personnel.

Source : Le Devoir, publié le 9 décembre 2015

Québec s’entend avec 110 000 travailleurs

Québec a franchi jeudi une nouvelle étape cruciale dans les négociations qui l’opposent aux employés du secteur public, en parvenant à une entente de principe avec la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS), le plus important syndicat de la santé. Pendant ce temps, les négociations en éducation semblent, elles, s’envenimer.

Source : Le Devoir, publié le 11 décembre 2015

Développement local et communautaire

Un projet-pilote accélérateur

S2L Services conseil en économie sociale et le Chantier de l’économie sociale, en partenariat avec HEC Montréal et l’Université Concordia, annoncent le lancement d’un tout nouveau programme accélérateur conçu pour les entreprises d’économie sociale établies. De novembre 2015 à mars 2016, nos entreprises suivront un programme personnalisé et adapté à leurs besoins. Elles auront un accès privilégié à un réseau d’experts pour changer d’échelle. Qu’ellles aient planifié la diversification de leurs produits ou services, le développement de partenariats stratégiques, le déploiement des activités à plus grande échelle, la fusion d’entreprises ou l’optimisation de leurs activités, le projet-pilote accélérateur leur permettra de mener à bien ce projet.

Source: Chantier de l’économie sociale, publié le 2 décembre 2015

Publications récentes :