23
mars
2021
Budget du Québec 2021-2022: Pour une relance inclusive!

Budget 2021-2022 : « L’argent est au rendez-vous; il nous faut maintenant relancer sans exclure »

Montréal, le 25 mars 2021 — Après analyse du budget, la Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d’œuvre (COCDMO) constate avec satisfaction qu’il confirme l’engagement gouvernemental envers le développement de la main-d’œuvre, un élément essentiel à la relance économique. « Bien que l’on aurait aimé davantage d’innovation dans les mesures annoncées, notamment afin d’accompagner la main-d’œuvre vers une transition verte de l’économie, il faut constater que l’argent est au rendez-vous afin de préparer une relance durable et inclusive de l’emploi. » de constater Daniel Baril, président de la Coalition. Plusieurs initiatives sont à signaler, que ce soit la bonification du financement des carrefours-jeunesse emploi ou du crédit d’impôt pour stage, mais celle qui retient l’attention est l’annonce d’un appel de projets destinés aux jeunes ni en emploi, ni aux études (NEEF). Il s’agit d’une excellente initiative qu’il convient de saluer.

Toutefois, il est évident que les personnes en situation de pauvreté, en particulier les femmes, ont fortement souffert des impacts de la crise sanitaire. La COCDMO déplore la faiblesse des mesures de soutien liées à la COVID spécifiques aux personnes prestataires de la Sécurité du revenu (aide sociale). « Le Québec a des engagements, notamment à travers le Plan d’action gouvernemental contre la pauvreté. Ceux-ci ne sont que plus importants en temps de crise et nous espérons que le gouvernement rehaussera le niveau des prestations à la hauteur de ses engagements. » de conclure M. Baril

 

La COCDMO a fait connaître son avis en prévision du budget provincial 2021-2022

Rappel des principales recommandations

1- La Coalition recommande que le gouvernement poursuive le financement des mesures de soutien aux personnes et secteurs économiques frappés par les conséquences de la pandémie.

2- Que le gouvernement finance la mise sur pieds d’une initiative de recherche permettant de mesurer les impacts de la pandémie sur les personnes vulnérables sur le plan de l’emploi. Que cette initiative soit orientée vers la recherche des meilleures pratiques permettant de relever les défis de la relance de l’emploi post-pandémie.

3- Que le gouvernement prenne acte des consensus issus du Forum du 16 octobre 2020 sur la requalification et le rehaussement des compétences et développe un programme de soutien financier direct et universel aux personnes apprenantes, qui renforce leur autonomie et leur capacité à entamer par eux-mêmes un parcours de formation dans le domaine de leur choix.

4- Étant donné le contexte sanitaire actuel, le gouvernement doit poursuivre son soutien direct aux organismes frappés par la hausse des dépenses liées à la pandémie.

5- Le gouvernement doit bonifier et rendre le financement dédié aux organismes communautaires de développement de la main-d’œuvre stable et prévisible, notamment par le biais d’un mécanisme d’indexation.

6- Que le gouvernement prévoit dans le budget 2021 les sommes permettant la mise en œuvre du prochain Plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire.

7- Que le gouvernement respecte ses engagements en vertu du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023, et hausse les prestations de tous les programmes d’aide financière de dernier recours jusqu’aux pourcentages prévus de la MPC au 1er janvier dernier, soit :

  • 55,1 % de la MPC révisée à l’Aide sociale
  • 77,6 % de la MPC révisée à la Solidarité sociale
  • 90,1 % de la MPC révisée à la Solidarité sociale 66/72

Actualités récentes :