21
avril
2015
Semaine du 13 au 19 avril 2015

Nouvelles de nos membres et de la Coalition

Aide sociale : Une fausse équité, de fausses solutions

L’Association québécoise des centres d’intervention en dépendance (AQCID) s’indigne de la décision du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MESS) d’aller de l’avant avec son projet de modification du règlement sur l’aide aux personnes et aux familles sans y apporter d’ajustements.

En conférence de presse, M. Sam Hamad, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, expliquait chercher une équité entre les prestataires qui se retrouvent dans le secteur public et ceux qui logent dans un centre de traitement. « Le Ministre omet de mentionner que le réseau communautaire de traitement des dépendances n’est pas entièrement financé par l’État contrairement au public », indique monsieur Vincent Marcoux, directeur général de l’AQCID. Une iniquité qui rend impossible la comparaison entre les deux réseaux.

En outre, afin de prévenir la fermeture de centre de traitement des dépendances, le MESS propose de nommer un expert pour faire la vérification des états financiers des organismes en danger. «  Les centres ont en moyenne 20 années d’existence et se soumettent à des vérifications gouvernementales multiples. Donc cette offre d’aide est une insulte à la capacité de gestion de ces ressources!», s’indigne monsieur Marcoux. Rappelons que le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) possède déjà les états financiers et les rapports annuels qui sont déposés chaque année aux agences de santé de leur région. « Nos livres sont déjà ouverts », conclut monsieur Marcoux.

Enfin, monsieur Hamad affirme avoir prévu une mesure d’un mois pour permettre à une personne itinérante de trouver un loyer. « Le Ministre s’abstient de souligner que cette mesure était présente dans le projet de réforme de base. Sur le terrain, un mois est insuffisant pour cette démarche. On ne cesse de le répéter! C’est un processus primordial dans la réinsertion sociale de ces personnes », martèle monsieur Marcoux.

« Le gouvernement se targue d’avoir le souci de bien desservir la population malgré les compressions budgétaires. Pourtant, ces changements affecteront directement les personnes désireuses de mettre un terme à leur problème d’alcoolisme et de toxicomanie. Des effets négatifs déjà connus du ministère », s’insurge monsieur Marcoux. L’étude d’impact publiée par le MESS indique que « la mesure pourrait avoir un effet sur la décision d’effectuer ou non un séjour dans un centre pour mettre fin à un problème de dépendance ».

Source: AQCID, publié le 14 avril 2015

Section spéciale: Modifications réglementaires à l’aide sociale

Bénéficiaires de l’aide sociale: Québec serre davantage la vis aux voyageurs

Le gouvernement Couillard va resserrer les règles qu’il avait lui-même proposées l’automne dernier pour encadrer les séjours à l’étranger des bénéficiaires de l’aide sociale.

Le projet de règlement présenté par l’ex-ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, proposait qu’un prestataire de l’aide de dernier recours ne puisse quitter le Québec plus de 15 jours consécutifs dans un mois. Aujourd’hui, son successeur Sam Hamad raccourcira la laisse ; un prestataire ne pourra quitter la province que pour sept jours – théoriquement 14 jours consécutifs s’il part à la fin d’un mois et revient au début du suivant.

Source: La Presse, publié le 14 avril 2015

Aide financière de dernier recours – Québec actualise le Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad, en compagnie de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Mme Lucie Charlebois, ont annoncé aujourd’hui des modifications pour actualiser le règlement encadrant l’aide financière de dernier recours.

Depuis janvier, quelques groupes et personnes ont transmis des commentaires au Ministère. Après analyse de ceux-ci, le gouvernement a décidé de mettre en œuvre les modifications réglementaires proposées. Toutefois, la mesure touchant les séjours hors du Québec a été modifiée. Ainsi, une personne prestataire qui s’absentera du Québec pour une période supérieure à quinze jours cumulatifs ou pour plus de sept jours consécutifs dans un mois de calendrier sera dorénavant inadmissible.

Source : CNW Telbec, publié le 14 avril 2015

Coupe à l’aide sociale pour les personnes en centre d’intervention en dépendance – Le Parti Québécois dénonce l’austérité sélective du gouvernement libéral

Le député de Rosemont et porte-parole de l’opposition officielle en matière de services sociaux, de protection de la jeunesse, de soins à domicile et de prévention, Jean‑François Lisée, dénonce l’intention du gouvernement d’aller de l’avant avec les modifications annoncées au Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles, qui ne prévoient rien pour les bénéficiaires hébergés en centre d’intervention en dépendance et dont les prestations seront coupées de 20 % à 80 % à compter du 1er mai prochain.

Source: Portail Québec, publié le 14 avril 2015

Modifications réglementaires à l’aide sociale – Taper sur les pauvres pour faire passer la pilule de l’austérité?

Le Collectif pour un Québec sans pauvreté s’indigne de la décision du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, lequel préfère aller de l’avant avec un projet coercitif dicté par des préjugés à l’endroit des personnes assistées sociales, plutôt que d’améliorer les conditions de vie de ces mêmes personnes.

Source : CNW Telbec publié le 15 avril 2015

Aide sociale – « Encore une fois, les plus vulnérables écopent de l’austérité » – Françoise David

Dans un débat avec le ministre des Finances, Carlos Leitão, cet après-midi, la députée de Gouin et porte-parole de Québec solidaire,  Françoise David, a rappelé que le gouvernement s’en prend encore une fois aux plus vulnérables de la société avec les modifications à l’aide sociale annoncées mardi.

Source: Portail Québec, publié le 15 avril 2015

Changements à l’aide sociale – « Le ministre ne sort personne de la pauvreté; il veut que la pauvreté soit égale pour tous » – Harold LeBel

Le député de Rimouski et porte-parole de l’opposition officielle en matière de lutte à la pauvreté, de solidarité et d’économie sociale, Harold LeBel, dénonce l’intention du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, d’aller de l’avant avec les modifications annoncées au Règlement sur l’aide aux personnes et aux familles.

Source: CNW Telbec, publié le 15 avril 2015

Insertion et intégration en emploi

Le gouvernement Harper annonce une aide supplémentaire pour aider les nouveaux Canadiens à accéder plus rapidement au marché du travail

Le ministre de l’Emploi et du Développement social, l’honorable Pierre Poilievre, a diffusé aujourd’hui un rapport présentant de nouvelles façons d’améliorer l’intégration des nouveaux arrivants au marché du travail canadien.

Source : CNW Telbec, publié le 13 avril 2015

Immigration: Ottawa plaide pour un guichet unique pancanadien des professions réglementées, mais Weil n’y voit pas l’utilité pour le Québec

Le gouvernement Harper plaide en faveur d’une uniformisation à l’échelle du pays des professions réglementées pour faciliter l’accès des nouveaux arrivants au marché du travail, ce qu’écarte la ministre québécoise de l’Immigration, Kathleen Weil.

Source : Journal de Montreal, publié le 13 avril 2015

Main-d’œuvre – Montréal International réclame des procédures d’immigration simplifiées

L’obtention d’un statut de résident permanent devrait être facilitée pour les travailleurs spécialisés et les étudiants étrangers qui sont déjà dans la métropole, estime Montréal International, qui presse Québec et Ottawa de simplifier les procédures d’immigration.

Source : Le Devoir, publié le 17 avril 2015

Une richesse pour les entreprises

« La diversité est une véritable richesse pour un milieu de travail. Les entrepreneurs ont intérêt à ouvrir leurs portes aux immigrants au risque de passer à côté de cette richesse. »

Source: La Tribune, publié le 14 avril 2015

Promotion et défense des droits

Les Forums jeunesse s’inquiètent de leur survie

Des rumeurs persistantes font craindre aux 19 Forums jeunesse régionaux du Québec que le couperet tombe bientôt sur eux. Les présidents de ces organismes déplorent unanimement l’opacité du gouvernement quant à ses intentions. Leur sort devrait être connu mercredi.

« Nous sommes sans nouvelles depuis quelques semaines de ce qu’il adviendra de nous, de notre financement et de la poursuite de nos activités », écrivent les présidents, dans une lettre ouverte envoyée au Devoir. De nombreuses sources leur laissent entendre que le gouvernement se questionne sur l’avenir de ces organismes, sous prétexte qu’ils ne cadrent pas dans la « nouvelle gouvernance régionale ». « Ce ne sont que des informations officieuses qui se multiplient, mais nous n’avons toujours pas l’heure juste du gouvernement, qui reste muet à nos demandes de rencontres », déplore Élise-Ariane Cabirol, présidente de la table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec.

Source : Le Devoir, publié le 13 avril 2015

Forums jeunesse régionaux du Québec – deux semaines sans nouvelle et sans financement de la part du gouvernement

Les forums jeunesse régionaux sont toujours laissés dans l’ignorance quant à leur avenir, deux semaines après la fin de leur entente avec le gouvernement. «Nous sommes toujours sans nouvelle. C’est très difficile à vivre, car nous ne connaissons pas la vraie nature du problème qui retarde la reconduction de notre mandat et de notre financement. Dans tous les cas, nous croyons qu’il s’agit d’une erreur de remettre en question une mesure qui porte fruit et dont le gouvernement s’est toujours montré satisfait. Cette indécision a un impact réel sur des humains, que ce soit les employés ou les administrateurs bénévoles. Malgré les délais, nous espérons toujours des nouvelles positives», affirme Élise-Ariane Cabirol, présidente de la Table de concertation.

Source: CNW Telbec, publié le 17 avril 2015

Aide sociale et arrangements funéraires : attention!

Lorsqu’une personne meurt, si elle a travaillé toute sa vie, sa succession a droit à 2500 $ de la Régie des rentes du Québec. Si cette personne est bénéficiaire de l’aide sociale, 2500 $ seront versés par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Mais attention : des arrangements funéraires préalables ne doivent pas avoir été payés. La mère d’un enfant trisomique l’a appris à ses dépens.

Source : Radio-Canada, publié le 14 avril 2015

Assurance emploi : des humains, pas des numéros

Je reçois ce matin un jugement du Tribunal de la sécurité sociale qui reconnaît que Marie a finalement droit à l’assurance-emploi. Nous avons gagné. Je devrais être content. Pourtant, je ne le suis pas.

Source: Journal de Montréal, publié le 17 avril 2015

La parole aux plus démunis

Le Collectif de lutte contre la pauvreté Centre-du-Québec entreprend une tournée d’activités à travers le territoire centricois de la mi-avril à la mi- mai. Sous le thème «Se raconter, Ensemble, Autrement!», l’évènement entend offrir un espace de prise de parole aux personnes en situation de pauvreté.

Source : Le Courrier Sud, publié le 13 avril 2015

Le Collectif de lutte contre la pauvreté entame une tournée de la région 17

Le Collectif de lutte contre la pauvreté Centre-du-Québec entreprend une tournée d’activités à travers la région 17, ce jeudi, à Victoriaville. Sous le thème « Se raconter, Ensemble, Autrement », la tournée veut donner la parole aux personnes en situation de pauvreté.

Source : 0 97.3, publié le 13 avril 2015

Développement local et communautaire

Des jeunes unis pour développer la région

Une centaine de jeunes de 18 à 35 ans se sont rassemblés samedi à Saint-Félicien dans le cadre du Forum jeunesse régional organisé par le Regroupement Action Jeunesse (RAJ).

Des gens provenant du milieu culturel, entrepreneurial, politique et communautaire ont discuté de l’avenir du Saguenay-Lac-Saint-Jean en abordant plusieurs thèmes, dont l’économie, l’environnement, l’emploi et le développement régional.

Source : Radio-Canada, publié le 13 avril 2015

Une véritable hécatombe

Il y a plus de quarante ans, déjà, que je navigue dans les eaux tumultueuses du communautaire, et ce, à titre, de militant, d’administrateur ou de permanent. Le 1er mai, au seuil d’une semi-retraite, c’est le coeur rempli d’émotions que je me joindrai à la grande vague de grève des milliers de travailleurs et travailleuses de ce mouvement typiquement québécois. Oui, je marcherai avec beaucoup de fierté, mais j’aurai aussi la rage au coeur… et le feu ailleurs.

Source: La Presse, publié le 19 avril 2015

Économie – Finances – Travail

Fusion des organismes du travail en vue

Le gouvernement du Québec dépose un projet de loi pour fusionner tous les organismes du travail et promet des économies aux Québécois. Le projet de loi 42 du ministre du Travail, Sam Hamad, prévoit un guichet unique et un seul tribunal en ce qui concerne les questions liées au travail au Québec. Cette fusion avait déjà été annoncée par le ministre des Finances, Carlos Leitão, dans son récent budget de mars 2015. Le ministre Hamad projette ainsi le regroupement des activités de la Commission de l’équité salariale, de la Commission des normes du travail et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). Le ministre Hamad annonce des économies de 15 millions d’ici trois ans.

Source : Le Devoir, publié le 16 avril 2015

La surprise de l’emploi au Québec

Alors que le gouvernement Couillard a mis en place un train de mesures d’austérité risquant de miner la croissance économique, voilà que le Québec pète le feu en matière de création d’emplois.

Source : Journal de Montréal, publié le 15 avril 2015

Croissance économique – « Ce n’est pas avec des emplois à temps partiel que nous créerons de la richesse » – François Legault

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, considère que le Québec ne pourra pas faire mieux qu’une 57e place dans la liste des états et provinces de l’Amérique du Nord les plus riches si le gouvernement se contente de créer des emplois à temps partiel.

Source : Portail Québec, publié le 14 avril 2015

Publications récentes :