23
février
2015
Semaine du 16 au 22 février 2015

Nouvelles de nos membres et de la Coalition

Un maximum de jeunes sur le marché du travail – Ententes avec les 110 carrefours jeunesse-emploi du Québec

Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. François Blais, est heureux d’annoncer que des ententes ont été convenues avec l’ensemble des 110 carrefours jeunesse‑emploi du Québec. Ces ententes représentent un investissement de 45,5 millions pour les jeunes. Elles tiennent compte de la volonté du gouvernement du Québec de favoriser une meilleure participation au marché du travail des jeunes âgés de moins de 35 ans.

Source : Portail Québec, publié le 17 février 2015

Des ententes convenues, mais des jeunes exclus

C’est avec amertume que des ententes ont été convenues entre le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale et les 110 carrefours jeunesse-emploi du Québec (CJE). Néanmoins, plusieurs préoccupations demeurent, notamment les jeunes qui seront dorénavant exclus des services des CJE.

La présidente du Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ), madame Monique Sauvé, a précisé : « Soyons clairs. Malgré ce que le ministre François Blais affirme, à cause des nouveaux paramètres de financement imposés unilatéralement aux CJE, ce ne sont malheureusement pas tous les jeunes du Québec qui pourront profiter des services des CJE au 1er avril 2015. Ce ne sont pas les CJE qui ont pris cette décision. »

Source : CNW Telbec, publié le 17 février 2015

Carrefours jeunesse-emploi : les deux côtés de la médaille!

Contrairement à ce que dit le ministre François Blais, un nombre important de jeunes seront exclus des ententes avec les 110 carrefours jeunesse-emploi du Québec.

Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. François Blais, a bel et bien autorisé la signature d’ententes avec l’ensemble des carrefours jeunesse-emploi (CJE) du Québec. Toutefois, le virage à 180 degrés imposé par le Ministère s’apparente à un véritable coup de force, dans un total manque de respect envers ses partenaires de longue date.

Source : CNW Telbec, publié le 18 février 2015

Insertion et intégration en emploi

Changement de cap pour le Carrefour jeunesse-emploi

Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale a annoncé que des ententes ont été convenues avec l’ensemble des 110 carrefours jeunesse emploi (CJE) du Québec, dont celui de Nicolet-Bécancour. Ainsi, à compter du 1er avril, le partenariat avec les CJE sera basé sur des ententes de service selon des modalités comparables à celles prévues pour plus de 300 autres organismes œuvrant en employabilité.

Source: Courrier Sud, publié le 19 février 2015

Entente entre Québec et le CJE de Papineau

Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec a trouvé une entente avec le carrefour jeunesse-emploi (CJE) de Papineau, a annoncé dans un communiqué le député de Papineau, Alexandre Iracà.

L’accord prévoit toujours que les services financés par le gouvernement viseront prioritairement les jeunes prestataires d’une aide financière de dernier recours et ceux admissibles à l’assurance-emploi.

Source: Radio-Canada, publié le 17 février 2015

Formation et éducation

Publication du bulletin de l’Observatoire Compétences-Emplois, portant sur le dossier de l’adéquation formation-emploi. Pour consulter l’ensemble du bulletin.

La Loi sur les compétences, des difficultés certes, mais aussi des avantages

Au Québec, la Loi sur le développement et la reconnaissance des compétences est souvent critiquée. On lui reproche d’avoir peu d’effets sur les investissements des entreprises en formation et sur la participation de la main-d’œuvre à la formation, d’être trop procédurière ou trop laxiste, d’être une taxe déguisée, etc. Des difficultés, il y en a plusieurs, il ne s’agit pas de le nier. Cette loi, cependant, comporte un certain nombre d’avantages.

Source: Bulletin de l’Observatoire-Compétences Emplois, publié le 18 février 2015

Formation de la main d’œuvre: des millions $ qui dorment

Des surplus de plusieurs dizaines de millions de dollars dorment depuis 15 ans dans un fonds dont l’argent doit servir à la formation des travailleurs du Québec.

«C’est une des preuves que le système actuel ne fonctionne pas et qu’il doit être réformé», a souligné Julie Labrecque, présidente-directrice générale du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ).

Source: Journal de Montréal, publié le 19 février 2015

Promotion et défense des droits

Coupures au Conseil du statut de la femme : obsession conservatrice sans égalité de fait

Des regroupements et groupes nationaux féministes se désolent de la fermeture des antennes régionales du Conseil du Statut de la femme.

Source: CNW Telbec, publié le 16 février 2015

Les syndicats veulent un «grand rendez-vous» sur l’emploi et la relance

Après avoir participé aux consultations en préparation du budget Leitao, les quatre centrales syndicales demandent unanimement au gouvernement de tenir un «grand rendez-vous» sur la relance de l’emploi et de l’économie. Elles craignent que sans mesures de stimulation, les politiques d’austérité du gouvernement Couillard entraînent le Québec en récession..

Source : Le Huffington Post, publié le 16 février 2015

Un premier décompte d’itinérants

600 bénévoles quadrilleront les rues le 24 mars pour dresser le portrait réel de l’itinérance à Montréal. À l’instar de plusieurs autres grandes métropoles du Canada et du monde, Montréal procédera à un premier dénombrement des personnes itinérantes sur son territoire le 24 mars prochain.

Source : Le Devoir, publié le 19 février 2015

Développement local et communautaire

Le gouvernement Couillard a mis le feu au patrimoine régional, dénoncent une quarantaine de chercheurs

Les mesures d’austérité du gouvernement Couillard équivalent à mettre le feu au patrimoine régional et à l’expertise développée au cours des 40 dernières années.

Dans une rare et exceptionnelle sortie publique, une quarantaine de chercheurs universitaires venant de 11 établissements ont dénoncé le démantèlement des institutions régionales par un simple exercice comptable au lieu de mener une étude sérieuse qui aurait pu monter les bons côtés et les améliorations possibles des diverses institutions régionales.

Source: Le Soleil, publié le 19 février 2015

Création d’un forum de 15 élus pour développer la région de la Capitale-Nationale

Les villes de Québec et de Lévis, les MRC de Charlevoix, de Charlevoix-Est, de La Côte-de-Beaupré, de L’Île-d’Orléans, de La Jacques-Cartier, et la Nation Huronne-Wendat ont annoncé, cet après-midi, la mise sur pied d’une nouvelle gouvernance régionale en développement économique et social. Avec le Forum des élus composé de 15 représentants, la grande région de Québec se dote pour la première fois de son histoire d’une organisation simple, légère et inclusive qui n’entrainera pas la création d’une structure.

Source : L’Autre Voix, publié le 17 février 2015

Économie – Finances – Travail

Le PIB du Québec recule pour un deuxième mois

Le recul de l’activité économique au Québec s’est poursuivi en novembre. Le PIB a baissé pour un deuxième mois consécutif. « Les baisses sont de 0,3 % en novembre et de 0,2 % en octobre », fait ressortir l’Institut de la statistique du Québec. En comparaison, au Canada, le PIB fléchit de 0,2 % en novembre. Le repli au Québec provient des industries productrices de biens, qui enregistrent une diminution de 1 %.

Source : Le Devoir publié le 21 février

Perspectives d’emploi pour la grande région de Québec

Les perspectives d’emploi jusqu’en 2017 font apparaître une conjecture positive pour la région selon des études du Gouvernement du Québec. Dans la région de Québec, nous avons un taux de chômage parmi les plus faibles de tout le Québec, le sort de l’économie est très heureux», fait valoir Guy Faucher, économiste à Emploi-Québec pour la Capitale-Nationale. La moyenne du taux de chômage est de 5,9% en 2014, alors que la province elle se situe autour de 7,5%.

Source : Québec Hebdo, publié le 18 février 2015

Publications récentes :