03
novembre
2014
Semaine du 27 octobre au 2 novembre 2014

Nouvelles de nos membres et de la Coalition

Lettre ouverte: Les CDEC : partenaires du développement économique et social des quartiers urbains du Québec

Depuis leur création il y a plus de vingt-cinq ans, les Corporations de développement économique communautaire (CDEC) ont maintes fois fait la preuve du rôle constructif et essentiel qu’elles jouent dans le développement économique et social des villes de Montréal, Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières de même que dans leurs arrondissements. Les CDEC ne sont pas issues d’un programme gouvernemental.

Elles ont été créées à l’initiative des acteurs économiques et sociaux de leurs communautés respectives – milieux d’affaires, syndicaux, communautaires, citoyens, institutionnels et culturels. Elles se sont donné une mission de développement intégré au service de leurs collectivités. À cette fin, en partenariat avec les pouvoirs publics, elles ont réuni des fonds et des ressources professionnelles pour mettre en œuvre des services et des projets novateurs.

Source : Le Devoir, publié le 31 octobre 2014

Le RESO appelle au renforcement du modèle de développement économique local québécois

Alors que le gouvernement du Québec évoque la disparition éventuelle des Centres locaux de développement (CLD), le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) appelle plutôt au renforcement du modèle de développement économique local québécois qui mise sur des services de proximité et sur la concertation des forces vives de la communauté.

Source : RESO, publié le 28 octobre 2014

Le programme emploi-solidarité en péril

Radio-Canada a appris que le programme emploi-solidarité mis en place par l’organisme COMSEP à Trois-Rivières est en péril. À moins d’un revirement inattendu, le programme qui aide des personnes en grande difficulté à se trouver un emploi prendra fin vendredi.

Depuis 12 ans, le programme emploi-solidarité permet à des gens de ne plus avoir recours à l’aide sociale. Les employeurs qui embauchent des travailleurs incapables de fonctionner normalement dans un emploi régulier reçoivent une aide d’Emploi-Québec. L’organisme verse de 40 % à 60 % du salaire de l’employé.

Source : Radio-Canada, publié le 29 octobre 2014

Un mois de sursis pour le programme emploi-solidarité

Le programme emploi-solidarité de COMSEP, qui aide des bénéficiaires de l’aide sociale à trouver un travail, est prolongé jusqu’à la fin novembre.

Il devait prendre fin vendredi dernier.

Source: Radio-Canada, publié le 1er novembre 2014

Insertion et intégration en emploi

Une réforme qui « décourage », conclut un rapport

Décourageante et stigmatisante : la réforme de l’assurance-emploi menée par le gouvernement conservateur a tout pour inciter les chômeurs à ne pas avoir recours au système ou à ne pas contester le refus de leur dossier, conclut une étude menée par l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et un mouvement militant.

«L’ensemble des éléments [introduits par la réforme] est susceptible de décourager les prestataires et de les amener à renoncer aux recours théoriquement mis à leur disposition», indiquent les auteurs de l’étude — un professeur de droit (Martin Gallié), un de ses étudiants ainsi que Marie-Hélène Arruda, porte-parole du Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi (MASSE). Leur rapport sera dévoilé ce jeudi.

Source : Le Devoir, publié le 30 octobre 2014

Les carrefours jeunesse-emploi ne pourront plus recevoir tous les jeunes de 16 à 35 ans

Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale veut changer la vocation des carrefours jeunesse-emploi (CJE). Ils ne recevront bientôt que des jeunes sur l’aide sociale ou sans revenu. Une décision qu’a vivement critiquée le Carrefour jeunesse-emploi Viger-Jeanne-Mance la semaine dernière.

Source: Progrès St-Léonard, publié le 28 octobre 2014

Formation et éducation

La lecture en cadeau – Qui a lu, lira – Vers une 16e édition éclatante

La Fondation pour l’alphabétisation et la nouvelle porte-parole de La lecture en cadeau, la comédienne Salomé Corbo, vous convient à participer à la 16e édition du programme. Encore une fois cette année, vous êtes invités à acheter un livre jeunesse neuf pour un enfant vivant en milieu défavorisé. En novembre et décembre, appuyez le programme en achetant un livre dans l’une des 145 librairies participantes ou en le déposant dans l’une des 100 bibliothèques du Québec associées au programme. En vous joignant à tous les donateurs, vous contribuez à transmettre la magie de la lecture à des enfants de votre région et à lui tailler une place dans des familles où très souvent il n’y a aucun livre.

Source : CNW Telbec, publié le 29 octobre 2014

Promotion et défense des droits

Sous le signe de la colère et de l’épouvante

Les grandes manifestations sont-elles à la veille de reprendre ? Plus de 20 000 personnes sont descendues dans les rues de Montréal le jour de l’Halloween pour protester contre les horreurs de l’austérité.

Ils étaient venus de partout, mobilisés par les étudiants, les centrales syndicales et les mouvements sociaux. Des dizaines de groupes communautaires, sans compter les simples citoyens qui les ont rejoints, s’étaient donné rendez-vous rue Sherbrooke, à deux pas des bureaux du premier ministre Couillard. Avant que la manifestation ne s’engage, un ange tenu à bout de bras surplombait la foule. Personne n’espérait pourtant du ciel. En cette fête des morts, c’était plutôt du sang fait de colorant qui abreuvait l’esprit des manifestants. « Arrêtez de nous couper ! » répétait près de l’ange un personnage symboliquement charcuté. La scie mécanique de plastique découpait ailleurs quelques grosses effigies gouvernementales gonflées d’air.

Source : Le Devoir, publié le 1er novembre 2014

Développement local et communautaire

Bonjour le travail en silo, au revoir la cohésion économique et sociale régionale !

S’appuyant sur un historique de 30 ans de concertation et de développement régional, le Réseau des conférences régionales des élus (CRÉ) questionne l’orientation que s’apprêterait à prendre le gouvernement du Québec de saborder les Conférences régionales des élus ou de transférer leurs responsabilités vers les municipalités régionales de comté (MRC). Loin d’être un simple allègement de structures, il s’agit d’une remise en question de la reconnaissance régionale et une attaque directe à leur cohésion économique et sociale.

Source : CNW Telbec, publié le 29 octobre 2014

Régler le pacte fiscal est une chose…le faire en démantelant les régions en est une autre!

Le Réseau des conférences régionales des élus (CRÉ) dénonce les coupes que le gouvernement du Québec envisage dans sa recherche de fonds pour régler le pacte fiscal avec les municipalités du Québec. En démantelant les régions, ce sont toutes les forces vives des communautés régionales que l’on met en boîte et qui n’auront plus de lieu pour adapter l’action gouvernementale aux particularités des régions.

Source : CNW Telbec, publié le 31 octobre 2014

Nathalie Normandeau reproche au gouvernement de manquer de vision

Le gouvernement du Québec réfléchit depuis plusieurs semaines sur la pertinence des Conférences régionales des élus (CRÉ), des Centres locaux de développement (CLD) et des Carrefours Jeunesse-emploi (CJE). Cette réflexion inquiète plusieurs acteurs dans l’Est du Québec.

À plusieurs reprises, des représentants gouvernementaux ont parlé de dédoublement de mission, rendant très plausible un « rebrassage complet » de ces structures, ce qui ne va pas sans inquiéter même l’ancienne vice-première ministre du Québec, Nathalie Normandeau.

Source : Ici Radio-Canada, publié le 28 octobre 2014

Les Libéraux veulent privatiser des services

La privatisation de certains services offerts par l’État est à l’agenda du gouvernement Couillard, notamment en santé et en éducation. Les Libéraux estiment que ce modèle permettrait au trésor public de réaliser des économies. Le ministre des Finances, Carlos Leitao, l’a indiqué en marge d’une allocution prononcée à l’invitation de l’Association des économistes du Québec (ASDEQ), lundi à Montréal.

Pendant sa présentation, M. Leitao a dit qu’il ne fallait pas absolument que ce soit l’État qui livre les services publics. « Ce qui compte pour le citoyen, c’est d’avoir le service. Qui le donne, que ce soit l’État ou quelqu’un d’autre, c’est secondaire », a déclaré le ministre devant les invités de l’ASDEQ.

En point de presse, il a précisé que le secteur privé et les groupes communautaires à but non lucratif peuvent devenir des solutions de rechange à l’État pour assurer plus efficacement la livraison de services.

Source: Canal Argent, publié le 27 octobre 2014

Sous-traitance – Le milieu communautaire outré de la solution Leitão

Le milieu communautaire dénonce avec indignation les propos tenus par le ministre des Finances Carlos Leitão lundi.

Devant l’Association des économistes du Québec, M. Leitão a affirmé que la prestation publique de service n’était pas nécessaire, ouvrant la porte à une sous-traitance au privé et aux groupes communautaires à but non lucratif. « Il y a énormément d’organismes communautaires qui peuvent livrer des services sociaux. Ça coûte moins cher que s’il s’agit d’un réseau », a-t-il déclaré. Il a donné l’exemple des services aux enfants handicapés.

Source : Le Devoir, publié le 29 octobre 2014

Couillard contredit son ministre Leitão

Contrairement à ce qu’avait affirmé Carlos Leitao mercredi, le gouvernement n’a pas l’intention de sous-traiter les services publics pour faire des économies.

«Il n’est pas question de ça», a laissé tomber Philippe Couillard hier, en marge d’une mission économique en Chine. Rattrapé par les propos de son ministre des Finances alors qu’il se trouve dans la capitale de la République populaire de Chine, il a ajouté que ce n’était pas «dans notre plan.»

Source : Le Journal de Montréal, publié le 29 octobre 2014

Une semaine pour découvrir l’économie sociale

C’est sur le thème «Les entreprises d’économie sociale: une richesse collective à découvrir!» que se tiendra, du 10 au 20 novembre prochain, la 6e édition des Semaines de l’économie sociale des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches.

Source : Québec Hebdo, publié le 29 octobre 2014

Économie – Finances

La création d’emplois avant les droits de la personne, affirme Couillard

Philippe Couillard n’a visiblement pas aimé revenir sur le problème épineux des droits de la personne en Chine au moment de faire le bilan de sa mission jeudi soir à Pékin. Le premier ministre a dû admettre qu’il n’en avait pas glissé mot à ses interlocuteurs politiques, alors qu’en début de mission, dimanche, il avait dit qu’il allait en parler de façon « correcte et polie » à ses hôtes en écoutant leur point de vue.

« Je ne l’ai pas fait [aborder l’enjeu des droits de la personne], je venais ici pour l’investissement et l’emploi », a-t-il déclaré, en conférence de presse avec ses homologues Robert Ghiz, de l’Île-Prince-Édouard, Kathleen Wynne, de l’Ontario.

Source : Le Devoir, publié le 30 octobre 2014

Le déficit budgétaire d’Ottawa a diminué à 300 millions

Le déficit budgétaire fédéral se réduit considérablement, le gouvernement réduisant les dépenses directes de ses programmes, a révélé vendredi la Revue financière du ministère des Finances.

Le déficit d’août s’est établi à 300 millions, en baisse par rapport à celui de 2 milliards affiché au même mois l’an dernier. Même si les revenus du gouvernement ont reculé pendant le mois d’août, cette diminution a été plus que contrebalancée par la baisse des dépenses. Les dépenses des programmes se sont contractées de 8,4 %, essentiellement parce qu’à l’intérieur de cette catégorie, les dépenses de programmes directes ont plongé de 23 %, soit 2 milliards, par rapport à l’an dernier.

Source : Le Devoir, publié le 1er novembre 2014

Le PIB du Canada a diminué de 0,1% en août

L’économie canadienne a ralenti de façon inattendue en août, affichant du coup son premier déclin mensuel de l’année. Les économistes s’attendaient à ce que l’économie soit stable en août, d’après les prévisions recueillies par Thomson Reuters, mais Statistique Canada a plutôt fait état d’un recul de 0,1 % du PIB comparativement au mois de juillet — qui avait été stable par rapport à juin.

Source : Le Devoir, publié le 1er novembre

La croissance sera moins forte que prévu, dit Carlos Leitão

La cible de croissance économique prévue dans le budget Leitão pour l’année en cours sera revue à la baisse lors de la mise à jour économique et financière attendue à la fin novembre, a indiqué lundi le ministre des Finances.

« On avait prévu dans le budget une croissance de 1,8 %, a expliqué Carlos Leitão devant l’Association des économistes québécois. Mais c’est clair, avec ce qui s’est passé au premier trimestre — et même un peu au deuxième —, que ça va être très difficile à atteindre. On va avoir une mise à jour économique : on va réviser ça un peu à la baisse.

Source : Le Devoir, publié le 28 octobre 2014

Québec pourrait être forcé de revoir son échéancier

La croissance économique québécoise moins vigoureuse que prévu pourrait forcer Québec à reporter de quelques mois l’atteinte de l’équilibre budgétaire, prédit l’économiste en chef du Mouvement Desjardins, François Dupuis.

Dès le départ, les prévisions menant le gouvernement Couillard au retour à l’encre noire en 2015-2016 semblaient « très serrées », mais tout de même conformes à l’objectif fixé, a expliqué M. Dupuis lors d’une table ronde sur l’état de l’économie mondiale en 2015, organisée vendredi par le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM). « Mon inquiétude, c’est qu’avec l’abaissement des prévisions économiques, il se pourrait qu’il y ait un peu moins de revenus dans les coffres du gouvernement, ce qui resserrerait la marge de manoeuvre », a-t-il indiqué.

Source : Le Devoir, publié le 1er novembre

International

Rapport de l’UNICEF sur la pauvreté: résultats partagés pour le Canada

Un enfant canadien sur cinq vit aujourd’hui dans la pauvreté, ce qui place le Canada au 20e rang parmi les 41 pays considérés comme les plus riches du monde, écrit l’UNICEF dans un rapport intitulé «Les enfants de la récession» et qui fait le tour de la façon dont diverses nations se sont tirées des difficiles années 2008 à 2011.

Source : La Presse, publié le 28 octobre 2014

Novembre 2014, 7e édition du Mois de l’Économie Sociale et Solidaire en France

La 7e édition du Mois de l’ESS s’inscrit dans un contexte particulier. En effet, en France, l’Assemblée Nationale a adopté le 31 juillet la première loi-cadre relative à l’Économie Sociale et Solidaire (ESS). La reconnaissance institutionnelle de ce « mode d’entreprendre spécifique » doit permettre à l’ESS de se développer et de changer d’échelle. Le Mois de l’ESS représente un temps fort pour promouvoir un nouveau modèle économique et social, plus respectueux des acteurs, de la population à laquelle il s’adresse et de l’environnement.

Source : Mediaterre, publié le 27 octobre 2014

Forum économique mondial – Patience, patience!

Les inégalités entre les femmes et les hommes se réduisent rapidement en matière de santé et d’éducation, mais il faudra attendre… 2095 pour atteindre l’égalité sur le plan professionnel, selon un rapport publié mardi à Genève par le Forum économique mondial (WEF).

Depuis 2006, les inégalités dont souffrent dans le monde les femmes en matière économique et d’emploi ont peu diminué, souligne le WEF, en précisant que leurs opportunités dans ce secteur atteignent aujourd’hui seulement 60 % de celles des hommes au lieu de 56 % il y a neuf ans. « En se fondant sur cette trajectoire, toutes choses égales par ailleurs, il faudra 81 ans dans le monde pour combler complètement ce handicap », explique le WEF dans un communiqué.

Source : Le Devoir, publié le 29 octobre 2014

Publications récentes :