05
octobre
2015
Semaine du 28 septembre au 4 octobre 2015

Nouvelles de nos membres de la Coalition

À mettre à votre agenda : Assemblée générale annuelle de l’ICÉA le 8 octobre

L’ICÉA rappelle à ses membres, ainsi qu’à toutes celles et tous ceux qui souhaiteraient le devenir, que son Assemblée générale annuelle a lieu le jeudi 8 octobre à partir de 13 heures, au Pavillon d’éducation communautaire Hochelaga-Maisonneuve, situé au 1691, boulevard Pie IX, à Montréal.

Source: ICÉA, publié le 30 septembre 2015

Invitation à l’assemblée générale annuelle du Comité sectoriel de main-d’oeuvre de l’économie sociale et de l’action communautaire (CSMO-ÉSAC). 

Au nom des administratrices et administrateurs du CSMO-ÉSAC, il me fait extrêmement plaisir de vous convier à notre assemblée générale annuelle (AGA) 2014-2015 qui aura lieu le 21 octobre 2015 à 13 h15 à l’Espace Fullum (salle La Chapelle, 2e étage) situé au 1431, rue Fullum à Montréal. Nous souhaitons grandement votre présence lors de cet événement afin de faire le bilan des activités menées au cours de l’année et d’envisager ensemble les projets d’avenir de votre comité sectoriel.

Source: CSMO-ÉSAC, publié le 1er octobre 2015

Les centres de thérapie étouffent

Si la maison Renasci d’East Angus est le premier centre de thérapie en région à annoncer sa fermeture, les autres centres de thérapie en traitement des dépendances peinent à rejoindre les deux bouts pour assurer leur survie.

Les coupes à l’aide sociale faisant passer les montants mensuels de 747 $ à 200 $, situation pour la majeure partie de la clientèle des centres de thérapie, font en sorte de diminuer les frais qui leur sont demandés pour les services rendus.

Source: La Tribune, publié le 30 septembre 2015

Élections fédérales

Débattre pour conquérir les jeunes

L’UQAM accueillait mardi l’un des nombreux événements qui visent à intéresser les étudiants.

Leur macaron partisan bien en vue, cinq candidats d’autant de partis débattaient mardi soir à l’UQAM devant un public relativement jeune. Politique étrangère, réfugiés, changements climatiques, entreprises, paradis fiscaux et même référendum sur l’indépendance du Québec: le débat organisé par la Faculté de science politique et de droit, en collaboration avec l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) a offert un bon condensé des positions des partis.

Source : Le Devoir, publié le 30 septembre 2015

Les candidats parlent d’emploi et d’assurance-emploi

La création d’emploi, l’assurance-emploi et l’investissement dans l’économie rurale sont les priorités des candidats dans la circonscription Beauséjour pour l’élection fédérale de 2015.

Infirmière depuis près de 30 ans, Hélène Boudreau, la candidate du NPD, a siégé en tant que conseillère pour Dieppe de 2008 à 2012.

Elle a fait le saut en politique provinciale en 2014 en se présentant en tant que candidate dans la circonscription de Memramcook-Tantramar sous la bannière du Nouveau Parti démocratique. Elle espère aujourd’hui devenir députée fédérale pour la circonscription de Beauséjour.

Source : Acadie Nouvelle, publié le 2 octobre 2015

Les autochtones du Québec veulent forcer les chefs à s’engager

Les autochtones du Québec prendront la rue le 9 octobre pour réclamer que chaque parti politique candidat aux prochaines élections fédérales présente un plan détaillé les concernant. Ils ont ainsi l’intention de se mobiliser en vue des élections fédérales du 19 octobre.

C’est ce que le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, a annoncé vendredi, en compagnie du chef de la nation atikamekw, Constant Awashish, et le chef mohawk de Kahnawake, Joe Norton.

Source : Le Devoir, publié le 3 octobre 2015

Les combats de Marie-Hélène Dubé

Marie-Hélène Dubé a 44 ans, deux enfants, trois cancers à son actif et une maison plus hypothéquée que quand elle l’a achetée.

Est-il normal, demande-t-elle, que l’assurance-emploi ne verse que 15 maigres semaines de prestations à une personne qui s’apprête à affronter de durs traitements ou une longue rééducation ?

Est-il normal, poursuit-elle, qu’au Canada, la maladie ait si tôt fait de pousser à la rue des gens qui, si on leur donnait un peu de temps, pourraient mieux contribuer à la société qu’en se retrouvant à vivre de l’aide sociale ?

Source: La Presse, publié le 1er octobre 2015

Insertion et intégration en emploi

Ontario – Un nouvel outil pour combler le manque d’emplois pour les personnes handicapées

Pour la plupart des gens, la saison automnale est synonyme de rentrée scolaire et de retour au travail. Mais même si le taux de diplomation des personnes handicapées dans nos écoles et nos établissements postsecondaires est presque le même que celui de l’ensemble de la population, ces personnes sont de deux à trois fois plus susceptibles d’être sans emploi ou exclues de la population active.

« Les employeurs négligent souvent cette main-d’œuvre de plus en plus qualifiée, stable et sous-utilisée, mais disponible dans sa collectivité, et c’est une perte pour les entreprises », soutient Ruth Wright, directrice, Recherche sur la gestion des ressources humaines du Conference Board du Canada. « Les organisations inclusives et accessibles aux personnes de toutes capacités ont un meilleur rendement; ces caractéristiques ont un effet positif sur leurs résultats nets ».

Source: CNW, publié le 2 octobre 2015

Formation et éducation

Des milliers d’enseignants manifestent

Le profond désaccord entre le gouvernement du Québec et les enseignants s’est transporté dans les rues de Montréal mercredi. Près de 34 000 enseignants ont manifesté dans la métropole pour dénoncer les conditions de travail que tentent de leur imposer Philippe Couillard et François Blais.

Dans les 350 établissements de l’île de Montréal, les files d’élèves et le son de la cloche avaient cédé place aux piquets de grève et aux slogans syndicaux, les commissions scolaires de l’île ayant annoncé la fermeture de leurs écoles pour la journée, forçant ainsi de nombreux parents à prendre congé. Plusieurs autres régions du Québec, dont Laval, l’Outaouais et la Haute-Yamaska, étaient elles aussi de la partie.

Source : Le Devoir, publié le 1er octobre 2015

Blais accuse l’opposition de désinformer la population

Le ministre de l’Éducation, François Blais, reproche aux partis d’opposition de tromper la population en dénonçant des coupes dans les mesures d’aide aux élèves en difficulté au moyen de témoignages tirés du passé.

« Les témoignages qu’on entend, c’est des témoignages qui remontent à un certain nombre d’années, qui ne sont pas récents, qui ne sont pas liés, disons, aux efforts actuels [de redressement des finances publiques] », a-t-il déclaré lors d’une brève mêlée de presse dans les couloirs de l’Assemblée nationale vendredi.

Source : Le Devoir, publié le 3 octobre 2015

Compressions en éducation – Mobilisation «historique» des parents

Il n’y a pas que les enseignants qui se mobilisent cet automne, les parents d’élèves aussi. Plusieurs coalitions marchent main dans la main pour défendre le droit de leurs enfants à recevoir une éducation digne de ce nom. Et elles ne comptent pas s’arrêter tant que le gouvernement ne réinjectera pas dans la machine le milliard de dollars qui a été coupé dans les commissions scolaires ces six dernières années.

Source : Le Devoir, publié le 3 octobre 2015

Promotion et défense des droits

Le milieu communautaire en grogne

Plus de 200 manifestants ont tenté de bloquer l’accès aux bureaux du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale mercredi matin à Québec, retardant ainsi l’entrée au travail de plusieurs fonctionnaires.

Les représentants des quelque 200 organismes d’action communautaire et de défense collective des droits réclament un meilleur financement et la fin des coupes budgétaires du gouvernement libéral.

Source : Journal de Québec, publié le 30 septembre 2015

Le milieu communautaire crie famine – Une grève est prévue les 2 et 3 novembre

Environ 200 représentants d’organismes communautaires ont tenté mercredi matin de bloquer l’entrée du ministère du Travail à Québec. Ils réclament beaucoup plus de moyens et dénoncent les coupes des derniers mois.

« Les gens arrivent chez nous avec une détresse psychologique de plus en plus grande et un appauvrissement accéléré. Chez les organismes en santé mentale, les listes d’attente s’allongent », a déploré leur porte-parole, Vicky Brazeau.

Source : Le Devoir, publié le 1er octobre 2015

Sondage Léger -« On ne peut pas se substituer à l’État »

Chaque année, la Fondation André et Lucie Chagnon verse 70 millions à différents organismes de proximité afin de remplir sa mission : prévenir la pauvreté par la réussite éducative des jeunes. Malgré des investissements considérables, la Fondation ne veut pas se substituer à l’État, mais bien travailler avec lui, explique le président de l’organisme, Claude Chagnon. Entretien.

Source: La Presse, publié le 30 septembre 2015

La moitié des Québécois ont peur de devenir pauvres

Près du tiers (31 %) des Québécois s’estiment pauvres et 50 % craignent de le devenir, selon les résultats d’un sondage commandé par la Fondation Lucie et André Chagnon dévoilés mercredi. La moitié des Québécois croient d’ailleurs que les politiques sociales doivent être réévaluées, quitte à reporter l’atteinte de l’équilibre budgétaire du gouvernement.

Réalisé du 16 au 21 juin dernier par la firme Léger auprès 2006 Québécois de 18 ans et plus, ce sondage tente de cerner «les aspirations des Québécois en matière de politiques sociales».

Source : Journal de Montréal, publié le 30 septembre 2015

Journée régionale de lutte à la pauvreté du 7 octobre

C’est le 7 octobre prochain que le Groupe de réflexion et d’action sur la pauvreté (GRAP) de Montmagny-L’Islet tiendra son activité annuelle, afin de sensibiliser les gens de la région aux réalités que vivent les moins bien nanties de la communauté. Cet évènement se déroulera à la bibliothèque de Montmagny.

Source : CMATV, publié le 30 septembre 2015

Inégalités de richesse au Québec: une vidéo percutante

Alors que le revenu médian des Québécois est au même niveau qu’il y a 30 ans, celui du 1% le plus riche a presque doublé pendant la même période. Sans surprise, les écarts de revenu augmentent ici comme ailleurs depuis les années 1980. Toutefois, les inégalités de richesse sont encore plus prononcées que les inégalités de revenu. Qu’en pensent les Québécois?

Selon une étude pancanadienne de l’Institut Broadbent, les Québécois sous-estiment grandement l’ampleur des écarts quant à la répartition de la richesse et ils souhaitent une répartition plus équilibrée et équitable de celle-ci.

Source: INM, publié le 1er octobre 2015

Le masculin l’emporte encore largement sur le féminin – Les femmes sont toujours peu présentes dans les hautes fonctions des sociétés inscrites en Bourse

La représentation féminine au sein des conseils d’administration et de la haute direction des entreprises inscrites en Bourse demeure timide. Et très peu se sont dotées d’une cible en la matière, évoquant préférer une sélection au mérite.

Les autorités en valeurs mobilières ont adopté des mesures relatives à l’information sur la représentation féminine au conseil d’administration et à la haute direction des entreprises inscrites en Bourse, en vigueur depuis le 31 décembre 2014.

Source : Le Devoir, publié le 29 septembre 2015

Développement local et communautaire

Fondaction – Faire de la finance socialement responsable

En 1995 naissait Fondaction, le fonds de travailleurs créé par la CSN. Ce fonds d’épargne-retraite et d’investissements dans l’économie québécoise s’est donné comme objectif de « faire les choses autrement dans le monde de la finance et des affaires », c’est-à-dire de faire en sorte que les sommes qui lui sont confiées soient au service de l’amélioration des conditions d’existence d’un peu tout le monde au Québec.

Source: Le Devoir, publié le 3 octobre 2015

Économie – Finances – Travail

Couillard garde son optimisme malgré le déficit courant

Le premier ministre Philippe Couillard a confirmé que l’État fait face à un dépassement de ses dépenses, un écart qui n’entame toutefois pas son optimisme.

« Il y a toujours un peu de dépassement de dépenses dans les réseaux et les ministères », a affirmé mercredi Philippe Couillard lors du point de presse qui a suivi la signature du pacte fiscal avec les municipalités.

Source : Le Devoir, publié le 30 septembre 2015

Le PIB du Canada a progressé de 0,3 %

L’économie canadienne a crû davantage que prévu en juillet, alimentée par un rebond soutenu des activités de sables pétrolifères à la suite de ralentissements attribuables à des arrêts de maintenance et des incendies de forêt.

Le PIB réel a progressé de 0,3 % en juillet, a indiqué mercredi Statistique Canada, ce qui s’est avéré supérieur à la croissance de 0,2 % attendue par les économistes, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters. Cependant, l’agence fédérale a révisé à la baisse son évaluation de la croissance pour le mois de juin, la faisant passer de 0,5 % à 0,4 %. Les croissances de juin et de juillet font suite à un difficile début d’année qui a vu 2015 connaître cinq mois consécutifs de contraction économique.

Source : Le Devoir, publié le 1 octobre 2015

L’économie mondiale à l’épreuve de la Chine et des États-Unis

La planète finance a rendez-vous la semaine prochaine à Lima pour tenter de dissiper les nuages entourant l’économie mondiale, grippée par le coup de mou chinois et les craintes liées à un changement de cap monétaire américain.

«Il y a des raisons d’être inquiet », a résumé mercredi Christine Lagarde, la patronne du Fonds monétaire international (FMI) qui tient son assemblée générale dans la capitale péruvienne aux côtés de la Banque mondiale et des ministres des Finances et banquiers centraux du globe. «La perspective d’une hausse des taux d’intérêt aux États-Unis et le ralentissement en Chine alimentent une incertitude et une plus forte volatilité des marchés», a-t-elle détaillé. Les nouvelles prévisions mondiales du Fonds, qui seront publiées mardi, et le communiqué des ministres du G20 Finances, attendu vendredi, devraient refléter ce pessimisme ambiant qui se concentre désormais sur les pays émergents — Chine en tête —, reléguant au second plan les crises grecque et ukrainienne.

Source : Le Devoir, publié le 3 octobre 2015

Publications récentes :